• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • USA : Dans le Mississippi, un noir empêché de marier une femme blanche

USA : Dans le Mississippi, un noir empêché de marier une femme blanche

Un établissement accueillant des fêtes de mariage dans le Mississippi, aux États-Unis, a refusé qu’un homme noir et d’une femme blanche y célèbrent leur mariage « pour des motifs religieux ». Bien qu’étant un acte raciste, c’est totalement légal dans cet État conservateur du sud des États-Unis.

Le couple Welch en a fait les frais. Ayant fait la démarche de réserver les lieux pour leur célébration nuptiale, tout semblait être en bonne voie, jusqu’à ce qu’ils reçoivent un appel leur disant que ce ne serait plus possible qu’ils se marient dans l’enceinte de l’établissement, pour des raisons religieuses.

Lorsqu’elle fut informée, la sœur du marié se rendit sur le champ sur les lieux pour obtenir des explications, elle filma une altercation des plus étranges qui deviendra rapidement virale sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo on peut voir la propriétaire de la salle lui expliquer pourquoi ils ne célèbrent « ni les mariages gays, ni les mariages interraciaux ».

Retranscription d’une partie des échanges :

-Donna Russell, propriétaire de l’établissement : « Tout d’abord, nous ne faisons pas de mariages homosexuels ni de métisses, à cause de notre race chrétienne – je veux dire, de notre croyance chrétienne », raconte la femme, supposée être la propriétaire Donna Russell, dans la vidéo.

-La Kambria Welch la sœur du marié : «D’accord, nous sommes aussi des chrétiens», répond Welch.

– D R : «Oui madame».

– LK W : «Alors, que dit la Bible dans la Bible?

-D R : « Eh bien, je ne veux pas discuter de ma foi »

– LKW « Non, ça va »,

-D R : «Nous ne participons tout simplement pas», dit la femme.

-LKW : « D’accord », répond Welch.

– D R : «Nous choisissons simplement de ne pas le faire», poursuit la femme.

– LK W : « D’accord. C’est donc votre croyance chrétienne, n’est-ce pas? », Demande Welch.

– DR « Oui m’dame. »

Comme il fallait s’y attendre, la vidéo a déclenché un tollé. Contrainte de s’expliquer, la propriétaire s’est maladroitement excusée dans un post Facebook supprimé depuis, où elle confiait avoir grandi dans le Mississippi avec comme règle tacite « de rester avec sa propre race ». Après avoir, à la demande de son mari, cherché dans la Bible de quoi étayer son propos et avoir discuté avec son pasteur, elle est arrivée à la conclusion qu’elle avait tort.

Bien que légalisées aux États-Unis en 1967 par une décision de la Cour suprême, les unions entre noirs et blancs sont parfois compromises dans les États du sud comme le Mississipi, qui autorise notamment depuis 2016 les commerçants à refuser de fournir divers services s’il s’avère qu’ils vont à l’encontre de leur foi religieuse.

 

Annabella Kemayou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video