• Accueil
  • >
  • HOMMAGE
  • >
  • TOUSSAINT LOUVERTURE, PÈRE DE L’INDÉPENDANCE D’HAÏTI

TOUSSAINT LOUVERTURE, PÈRE DE L’INDÉPENDANCE D’HAÏTI

Né le 20 mai 1743, Toussaint Louverture est le fils d’un roi du Bénin dont la tribu fut déportée sur l’île de Saint-Domingue. Il travaille comme gardien de bétail pour son maître, Baillon de Libertat, qui l’affranchit en 1776. Il est alors un homme libre et devient maître de biens et d’esclaves.
Une ascension hiérarchique rapide

En 1789, lorsque la révolution française éclate, les esclaves noirs profitent de l’occasion pour se révolter. A cette date, les esclaves étaient 480 000 sur l’île pour 30 000 colons blancs. Lors de la réunion vaudou dans la nuit du 22 au 23 août 1791, le signal de l’insurrection contre la tutelle française est donné. Toussaint Louverture est alors à la tête d’une troupe de 2 000 hommes. Les chefs des armées noires ainsi formées s’allient à l’Espagne qui occupe la partie Est de l’île. L’insurrection s’étend à travers toute la colonie française.

Après la proclamation de l’abolition de l’esclavage en France et dans toutes ses colonies, et suite à quelques problèmes avec le gouvernement espagnol, Toussaint Louverture se rallie à la France. Il a maintenant 4 000 hommes sous ses ordres et contrôle un vaste territoire. Il est nommé général en chef de l’armée de St Domingue en 1797, titre avec lequel il commence progressivement à installer un « Pouvoir Noir ».

L’arrestation de Toussaint Louverture

En 1801, il prend le titre de gouverneur général à vie. Ce geste déplaît fortement à Bonaparte qui organise une expédition militaire sur l’île en février 1802. Après avoir repoussé les troupes noires, le général français Leclerc fait arrêter Toussaint, le 7 juin 1802, sur ordre de Bona­parte.

La déportation du prisonnier noir et la mort du héros

Le premier Consul ordonne la déportation de Toussaint Louverture en France et décide de l’incarcérer dans un lieu loin de la côte pour limiter le risque d’évasion. C’est le Fort de Joux, en Franche-Comté, qui est choisit pour accueillir le général noir, où il arrive le 22 août 1802. Il tombe très vite malade. Il meurt le 7 avril 1803.

Malgré la disparition du général noir, les luttes à Saint Domingue se poursuivent. Il ne connaîtra pas la proclamation de l’indépendance de Saint-Domingue le 29 novembre de la même année et avec elle, la naissance de la République d’Haïti.

Pour les Haïtiens, Toussaint Louverture reste le père de l’indépendance de la première République noire dans le monde et pour l’Humanité, le précurseur du mouvement d’émancipation des colonies noires, le déclencheur du processus de l’abolition de l’esclavage et de la colonisation.

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook