• Accueil
  • >
  • ENVIRONNEMENT
  • >
  • Touchées par une sécheresse sans précédent, les chutes Victoria presqu’à sec

Touchées par une sécheresse sans précédent, les chutes Victoria presqu’à sec

Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, les chutes Victoria, situées à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, font face actuellement à une sécheresse sans précédent qui a réduit considérablement l’épaisseur de ses eaux. Selon le président zambien, Edgar Lungu, ce phénomène serait causé par le réchauffement climatique. Un avis pas forcément partagé par certains climatologues. 

Elles font partie des plus grandes cascades du monde avec celles du Niagara et de celles d’Iguazú. Aussi appelées « la fumée qui gronde », ces chutes produisent un débit si puissant qu’un nuage d’eau se crée et peut atteindre jusqu’à 400 mètres de hauteur. S’il n’est pas inhabituel que les chutes manquent d’eau pendant la saison sèche en décembre, le niveau de cette année a considérablement baissé.

Selon le président zambien Edgar Lungu, ce phénomène serait causé par le réchauffement climatique qui pourrait même, à terme, faire disparaître les chutes. Certains climatologues appellent toutefois à la prudence. Selon Harald Kling, hydrologue et expert du fleuve Zambèze, il faut observer ce phénomène sur plusieurs décennies pour affirmer qu’il est causé par le réchauffement climatique.

Les chutes Victoria sont des chutes d’eau situées sur le fleuve Zambèze qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe.

 

Prince KHALIL

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video