TONY YOKA: LE BOXEUR EST SUSPENDU UN AN AVEC SURSIS

Le boxeur Tony Yoka a écopé d’une suspension d’un an avec sursis pour des manquements à la réglementation antidopage. L’Agence française de lutte contre le dopage pourrait alourdir la sanction contre le boxeur français.

Un an de suspension avec sursis. C’est la peine dont il a écopé lundi soir  de la part la Fédération française de boxe. En cause ? Le champion olympique des lourds à Rio en 2016, passé professionnel depuis, a été sanctionné le 12 décembre 2017 après avoir manqué des contrôles inopinés entre juillet 2016 et juillet 2017.

Cette sanction est la première tâche sombre de la carrière professionnelle tout juste débutée du boxeur. En effet, celui qui a fait sensation lors des Jeux Olympiques avec sa femme Estelle Mossely a reconnu ces torts et a déclaré

« Ça m’apprendra je n’avais qu’a être plus intelligent »

Le sportif de 25 ans, est coupable de trois « no show » . Les No show sont des absences à un contrôle antidopage inopiné ou non-respect de l’obligation de localisation) en moins d’un an, a fait savoir mardi 6 mars, son avocat, Arnaud Péricard

Il n’est malgré tout pas le premier athlète a écoper de cette sanction, en effet la joueuse de tennis Alizé Cornet, au rugbyman Yohan Huget ou encore à l’athlète Teddy Tamgho.

Tony Yoka qui doit disputer le 7 avril prochain ,son quatrième combat contre Cyril Léonet. Il avait gagné les trois précédents combats qui étaient ces premiers en tant que boxeur professionnel. Pour que ce combat ait lieu, il faudrait que son dossier ne passe pas devant le collège de l’AFLD d’ici à un mois, ou que l’AFLD ne prononce pas de suspension.

Espérons que la situation s’arrange pour celui qui avait été renommé le chouchou des Français.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook