THOMAS NKONO, L’ARAIGNÉE NOIRE

Une silhouette imposante, 1m83 pour 83 kilogrammes, de quoi influencer le plus farouche des attaquants. Ce physique de sportif lui a permis de tisser sa toile sur la ligne de but au point de ne laisser rien passer, surtout pas le ballon rond.

Originaire du Cameroun, Thomas Nkono est né le 20 juillet 1955 à Dizangué. Il est l’un des footballeurs camerounais a évolué au poste de gardien de but durant sa carrière. Déjà à 19 ans, en 1974, Thomas Nkono trône dans les buts du Canon Yaoundé champion d’Afrique 1971. Il enlève son premier titre national, un an plus tard.

L’araignée noire gagne les cœurs et les lauriers.

Plusieurs titres de champions du Cameroun et les trophées nationaux s’accumulent dans son tableau de chasse. Deux coupes d’Afrique remportées avec le Canon Sportif en 1979 et 1980. Ce qui suffit à faire de lui les mêmes années le meilleur joueur africain.

Il est le premier gardien de but a décroché une telle distinction en 1979. Il montera encore une fois sur ce podium d’or en 1982 après une brillante prestation au mondial Espagnol.

Énorme sur sa ligne comme dans le domaine de l’agilité et de l’anticipation, le Camerounais, l’un des premiers Africains noirs à réussir en Europe, a cassé les codes du rôle de gardien en même temps que les clichés racistes. Il intègre l’Espanyol Barcelone ou il gardera les buts pendant près d’une décennie, sans jamais être remplaçant. Avec l’Espanyol Barcelone, il arrive en finale de la coupe UEFA.

Légende vivante du football africain, ses atouts ont permis aux Lions indomptables d’accéder dans le top 8 en coupe du monde 1990. Pour la première fois, un pays africain part en quart de finale pour le mondial.

Après 112 sélections au sein de l’équipe du Cameroun, Nkono n’a pas totalement raccroché les crampons et devient membre du staff technique de l’Espanyol Barcelone en charge des gardiens de but.

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook