• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • « TU TE RAPPELLES DE LA MATRAQUE? » THÉO RACONTE LES MOQUERIES DES POLICIERS

« TU TE RAPPELLES DE LA MATRAQUE? » THÉO RACONTE LES MOQUERIES DES POLICIERS

Dans deux entretiens parus ce mardi, le jeune Théo, qui avait été gravement blessé lors d’une interpellation policière musclée en février dernier, évoque le comportement d’agents qui le « narguent » selon lui encore aujourd’hui. Dans cette affaire, quatre fonctionnaires avaient été mis en examen.
Les violences subies en février dernier lui ont valu 60 jours d’incapacité temporaire de travail. Près de cinq mois après son interpellation dans la Cité des 3.000 d’Aulnay-sous-Bois, et sa très grave blessure au niveau de la zone rectale, le jeune Théo, 22 ans, raconte son quotidien aux micros de RTL et de BFMTV.

Outre l’évolution de son état de santé et sa lente reconstruction, il évoque dans ces deux entretiens respectifs son état d’esprit à l’égard de ses agresseurs.
Quand il raconte cette journée du 2 février 2017, Théo précise qu’il a senti que les événements allaient dégénérer, raison pour laquelle il s’est positionné dans un endroit qu’il savait filmé par des caméras de vidéosurveillance.
Comme « anesthésié » au moment où il subissait les coups, Théo ne décolère pas depuis les faits : « J’ai subi une torture. C’était de la violence volontaire et il y avait un viol en réunion. Les quatre ont été complices car aucun des policiers n’a dit à son collègue : ‘Tu vas trop loin’. C’est de la torture qui a duré trop longtemps. »

L’habitant d’Aulnay-sous-Bois a expliqué qu’il n’avait pas pardonné aux policiers qui l’ont arrêté ce jour-là, et a évoqué des moqueries qui continuent aujourd’hui encore:
“Aux quatre policiers qui m’ont fait ça, oui je leur en veux et aussi aux policiers de mon quartier qui se moquent de moi qui me provoquent avec leur matraque. Hier encore, j’étais en bas de chez moi, les policiers sont passés en voiture et il y a un policier qui dit: ‘Salut Théo, tu te rappelles de la matraque ?’ Il rigole et il s’en va. Ils le font souvent”

Concernant son avenir, Théo souhaite développer un projet à destination des jeunes de son quartier, en lien avec le football.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook