LE TCHAD ÉPINGLÉ PAR AMNESTY INTERNATIONAL

Y a t-il un recul de la liberté d’expression et des droits humains au Tchad ? Peut-on se poser la question dans un contexte de crise économique, diplomatique et sécuritaire qui menacent la stabilité du pouvoir de Ndjamena et la cohésion sociale dans ce pays de l’Afrique centrale et du G5 Sahel.

Dans son dernier rapport publié le 13 septembre, l’ONG Amnesty internationale pointe l’intensification de la répression des droits à la liberté d’expression, de réunion et d’association faite par les autorités du Tchad, l’arrestation et la détention des membres de la société civile, l’interdiction croissante des manifestations pendant la période de 2015 à 2017 dans la capitale N’Djamena et à Moundou dans le sud du pays. Amnesty international appelle les autorités tchadiennes à revoir ses méthodes.

Face à ces dénonciations, le gouvernement par la voix du ministre de la justice Ahmat Mahamat Hassan a réagi en affirmant « Nous réfutons totalement son contenu. Il y a encore une psychose par rapport à la dictature d’Hissène Habré. La page est pourtant tournée. »

« Les défenseurs des droits humains, les membres de mouvements citoyens, les syndicalistes et les journalistes qui critiquent le régime sont de plus en plus menacés », souligne dans son communiqué de presse l’ONG de défense des droits de l’homme, qui demande aux autorités de « modifier les lois restrictives » et de libérer les « prisonniers d’opinion ».

Lors de son accession au pouvoir en 1990, le président Idriss Déby avait promis de rompre avec les méthodes de son prédécesseur mais une première intensification des violations des droits humains s’est faite ressentir en 2006-2008, période où le régime d’Idriss Déby a connu deux tentatives de renversement.

Notons tout de même que le Tchad fait face à plusieurs défis majeurs depuis la réélection contestée en 2016 du Président Idriss Déby, tant au niveau économique (avec un retour au FMI), sécuritaire avec les mouvements djihadistes de boko haram et autres venant de la Libye et des pays tels que le Soudan, toute chose qui exige d’une manière ou d’une autre, de prendre des mesures visant à préserver la stabilité du pays.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook