• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • « Les taux d’intérêt bancaires doivent être réduits » – Président Akufo-Addo

« Les taux d’intérêt bancaires doivent être réduits » – Président Akufo-Addo

Le président de la République Ghanéenne, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a appelé les banques à réduire leurs taux d’intérêt afin de compléter les efforts déployés par son gouvernement pour créer un cadre macro-économique plus stable dans le pays.

Selon le président Akufo-Addo, la première année de son administration a été marquée par le maintien de la discipline budgétaire, le déficit budgétaire passant de 9,3% en 2016 à 5,6% en 2017. La projection, cette année, a-t-il dit, est que le déficit soit réduit à 4,5%.

« Nous avons vu l’inflation baisser de 15,6% en 2016 à 11,8% en 2017, et maintenant, à la fin du mois de janvier, à 10,3%. Le taux de la politique monétaire a également chuté de 25,5% en 2016 et se situe maintenant à 20%. Le taux des bons du Trésor à 91 jours a également chuté de 16,4% en 2016 et s’élève maintenant à 13,4% « , a déclaré le président.

Cependant, le président Akufo-Addo a noté que les taux de prêts bancaires restaient élevés, s’établissant en moyenne entre 31,7% et 29,3% au cours de la même période.

« L’écart entre ce qui se passe à la baisse de l’inflation, et les taux débiteurs facturés par le secteur privé, est un écart que nous devons combler. Et, si nous voulons donner un complément substantiel à la vision que nous partageons tous, en tant qu’économie libre et globalement compétitive au Ghana, mon défi est de compléter les efforts de mon gouvernement, qui crée un cadre macro-économique plus stable, en faisant baisser le taux de prêt », a-t-il déclaré.

Le président a poursuivi: « J’ai dit que j’étais pressé. Je suis pressé parce que les Ghanéens sont aussi pressés de constater une amélioration de leur qualité de vie et, par conséquent, si nous sommes prêts à donner un coup de fouet au secteur privé dans notre pays, les taux débiteurs doivent baisser. Et ils doivent descendre de toute urgence.  »

Le président Akufo-Addo l’a fait savoir le mercredi 7 mars 2018, quand il a inauguré le nouveau siège social d’Ecobank au Ghana, d’une valeur de 60 millions de dollars, à Accra.

Le président a déclaré un engagement fort de la part d’une banque comme Ecobank, « une banque de premier plan dans notre pays », à s’attaquer à l’anomalie des taux élevés de prêts bancaires « serait un très bon signal pour les autres ».

Il a noté qu’une réduction des taux de crédit « serait la façon dont nous pouvons développer notre secteur privé, et lui permettre de créer des emplois et avec tous les autres liens, de devenir une amélioration de notre prospérité générale. Donc, mon défi est pour vous d’envisager de réduire le taux de prêt le plus rapidement possible.  »

 

Le président Akufo-Addo a assuré qu’une réponse positive à son appel des banques assurerait que « je vais certainement prêter ma voix à une culture bancaire améliorée qui assure que les gens remboursent leurs prêts ».

 

Le président a félicité les promoteurs, la direction et le conseil d’administration d’EcoBank pour les formidables progrès réalisés au fil des ans, caractérisés par ce nouveau siège social du Ghana.

 

Il a noté que même si l’Ecobank est une banque panafricaine majeure, l’entité ghanéenne est la plus rentable dans le contexte panafricain.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook