• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • TAUBIRA OFFUSQUÉE PAR LES PROPOS RACISTES DE ANNE –SOPHIE LECLERE

TAUBIRA OFFUSQUÉE PAR LES PROPOS RACISTES DE ANNE –SOPHIE LECLERE

Ce jeudi 5 octobre, l’émission Complément d’enquête sur France 2 est revenue sur le déchainement raciste qu’a subi l’ex-garde des Sceaux de François Hollande, Christiane Taubira, lors des débats sur le mariage pour tous. A cette occasion, Christiane Taubira était invitée à visionner des images d’archives sur Anne-Sophie Leclère.

Dans ce montage de 45 secondes, on retrouve les propos de la candidate Front national aux élections municipales commentant un photomontage qui comparaît Christiane Taubira à un singe. « C’est une sauvage. […] Franchement, moi, je préfère la voir dans un arbre après les branches que comme ça au gouvernement », déclarait l’élue FN, condamnée depuis pour ces propos.

Dans cette séquence, mise en ligne sur le site de Franceinfo, on observe la réaction de Christiane Taubira. Le visage fermé, elle commente : « Ça va, là », avant la fin de la vidéo qu’elle ne souhaite pas regarder en entier. « Quand on subit une telle violence, c’est à moi de venir ? Face à cette dame-là ? S’emporte-t-elle. Ce qu’elle dit ? Je vais venir et faire de grands développements philosophiques ? Enfin, où sommes-nous ? Elle attaque juste une personne ? Elle attaque un pays, des valeurs, une histoire ! Et vous m’interrogez, moi ? », a réagi l’ancienne garde des Sceaux de la France.
Après les insultes visant Christiane Taubira sur fond de légalisation du mariage pour tous, Kofi Yamgnane avait déclaré : « La France n’est pas devenue raciste. Elle l’a toujours été ».

Maire, conseiller général puis régional, député PS du Finistère, secrétaire d’État chargé de l’Intégration sous François Mitterrand (1991-1993)… en trente ans d’un parcours exemplaire, il en a reçu, des lettres d’insultes. Des « sale nègre, on aura ta couenne », « Bamboula »… et même une carte sur laquelle « on s’est torché ».
La haine, il a dû faire avec depuis le début. « Quand on est noir et qu’on a des responsabilités politiques en France, il faut s’attendre à ça, constate-t-il. C’est ça que ça veut dire. Ça veut dire que je ne suis décidément pas à ma place. Cette place est réservée à un Blanc. »

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook