TANZANIE : EN GUERRE CONTRE LES GROSSESSES PRÉCOCES

L’interdiction est formelle, et le chef de l’État Tanzanien n’a pas mâché ses mots cette fois. Selon la HRW, « chaque année en Tanzanie, huit mille filles abandonnent l’école en raison d’une grossesse ». C’était donc une occasion renouvelée pour le N1 Tanzanien de mettre les auteurs de grossesses précoces en garde.

« Si vous tombez enceinte, c’est terminé », a averti le Chef de l’État Tanzanien, John Magufuli qui abordait le sujet des grossesses précoces lors d’un rassemblement public, à Chalinze, à l’ouest de la capitale Dar es-Salaam, a publié une dépêche de bbc.com.

Quant aux pères des enfants, ils devraient à leur tour « purger des peines d’emprisonnement de trente ans, pendant lesquelles ils pourraient mettre l’énergie utilisée pour engrosser les filles dans l’agriculture », a-t-il également décidé. Selon des enquêtes réalisées par Human Rights Watch, à précisé notre source, « chaque année en Tanzanie, huit mille filles abandonnent l’école en raison d’une grossesse ».

L’Afrique a les taux de grossesse chez les adolescentes les plus élevés au monde. Dix-huit pays africains apparaissent dans une liste des Nations Unies de 20 pays avec le plus fort taux de grossesse chez les adolescentes signalées.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook