• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • LE SUCCÈS DU « PRISONNIER LE PLUS SEXY DU MONDE » AGACE !

LE SUCCÈS DU « PRISONNIER LE PLUS SEXY DU MONDE » AGACE !

Un jour de septembre 2004, Eric Castillo un adolescent de 15 ans, sort en compagnie de sa petite-amie, pour réaliser quelques rebonds. Il était en train de jouer au basket, lorsque la bande des « North Side Gangster Crips » a débarqué. Ni une, ni deux, la bande a ouvert le feu. Eric Castillo a juste eu le temps d’empêcher sa petite-amie d’être touchée, en la poussant, mais il n’a pas eu le temps de se protéger lui même, car touché par trois balles, le jeune homme ne survivra pas à ses blessures. Il laissera sa mère et son entourage dans la douleur.

Jeremy Meeks appartenait la bande des « North Side Gangster Crips » lorsque le drame s’est produit. Et ce n’est qu’à la suite de celui-ci qu’il a purgé une peine de trois ans. Sortie de prison, l’ex-prisonnier, fais désormais les podiums auprès des plus grands noms de la mode. Dans sa nouvelle vie, a-t-il seulement une place pour des regrets envers cette familles qui souffre de le voir se pavaner sur les podiums ? A-t-il eu un regard pour la mère d’Eric Castillo dont la douleur restera indemne pour avoir perdu son fils de façon aussi lâche ?

La presse se contente de contempler le corps tatoué de Meeks. Ces tatouages qui rappellent pourtant d’où il vient. Abandonnée à sa peine, et meurtrie une fois de plus dans sa chair, de voir le complice de l’assassin de son fils adulé sur les podiums et faire la une des journaux, la mère d’Eric Castillo s’acquitte toute seule du devoir de mémoire qui doit être fait pour son fils. Cette victime de Jeremy Meeks. « Je ne comprends pas pourquoi cet homme est récompensé. C’est une insulte. Sa bande a tué mon fils, et lui parade désormais fièrement sur le catwalk ». Elle a peut-être tort de ne pas digérer cette seconde chance qui a été offerte à Jeremy Meeks, sur un plateau d’argent.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook