STRASBOURG : UN ADOLESCENT BLESSÉ PAR LA POLICE

L’adolescent de 15 ans Lilian Lepage a été blessé à la joue le samedi 12 janvier, en marge des manifestations des gilets jaunes à Strasbourg. Lilian Lepage a reçu un tir de flash-ball à la joue ce qui a endommagé sa mâchoire. Pris en charge à 16 h 30 mn par les secours, il a été opéré pendant 6 heures dans la nuit de samedi à dimanche. Selon les médecins, il devrait sortir de l’hôpital en fin de semaine, mais il fera 1 mois et demi sans aller au lycée.

Depuis samedi, les photos du jeune Lilian, ont fait le tour des réseaux sociaux l’accusant d’être « un casseur ».

Flaure sa mère a officiellement déposé plainte le lundi 14 janvier 2019, au commissariat central de Strasbourg.

« Je ne veux pas qu’il porte la fausse image « d’un casseur » donc je porte plainte pour rétablir la vérité. Je ne veux pas que mon fils porte cette image toute sa vie. La police va faire une enquête. Je veux que la police demande pardon à mon fils. C’est tout ce que je demande », avait affirmé la mère de la victime.

La mère de l’adolescent, a précisé que son fils n’est pas un « gilet jaune ». Elle a par ailleurs indiqué que son fils n’était pas en train de manifester, samedi, à Strasbourg. Elle réfute également toutes les accusations de casseur.

« La police laisse entendre que mon gamin faisait partie des manifestants, des casseurs. C’est totalement faux. Il était parti acheter la doudoune qu’il voulait depuis longtemps. Une North Face. La preuve : il la porte sur les photos. J’ai même récupéré le ticket de caisse. Je passerai à Go Sport demain pour avoir leur témoignage. Mon fils se promenait, il marchait, c’est tout. », a précisé la mère de la victime qui a porté plainte pour rétablir la vérité.

Selon un décompte établi par Libération grâce aux vidéos et témoignages postées sur les réseaux sociaux, plus de 80 personnes ont été blessés gravement lors des manifestations depuis le début novembre, dont une soixantaine par des tirs de flash-ball. Une douzaine de victimes auraient perdu un œil.

 

Marie Yvonne Akre

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook