UNE STATUE DE GANDHI RETIRÉE AU GHANA

Une statue du Mahatma Gandhi a été retirée du campus de l’université de Legon, à Accra, après une longue polémique sur des propos du leader de l’indépendance indienne.

L’ancien président indien Pranab Mukherjee avait inauguré cette statue à l’Université du Ghana à Accra, il y a deux ans, comme symbole des liens entre les deux nations. Mais des enseignants ont rapidement lancé une pétition réclamant son retrait, citant des passages écrits par Gandhi affirmant que les Indiens étaient « infiniment supérieurs » aux Africains noirs.

Les citations sont extraites d’un livre publié en 2015 par deux écrivains sud-africains. Les propos cités par ces deux écrivains remontent à 1904 lorsque Gandhi vivait en Afrique du Sud. Pour Rajmohan Gandhi, petit-fils du Mahatma, « le jeune Gandhi était sans doute parfois ignorant avec certains préjugés sur les Noirs en Afrique du Sud », comme il l’a précisé dans The Indian Express.

En plus de cette polémique sur des propos racistes de Gandhi, les professeurs de l’université de Legon, au Ghana, réclament que les héros africains soient mis à l’honneur dans les lieux publics plutôt que des personnalités historiques étrangères. « Si nous montrons que nous n’avons aucun respect pour nous-mêmes, que nous méprisons nos propres héros et que nous louons ceux qui n’avaient aucun respect pour nous, alors il y a un problème », a notamment déclaré à l’AFP Obadele Kambon, directeur des langues, littérature et théâtre à l’Institut d’études africaines.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook