[SPORT] ZOOM SUR LA COLOMBIE

  • Par 1oo312ksa
  • 6 Années
  • SPORT

*Spécial coupe du monde 2014*

La Colombie est un pays situé dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud, bordé à l’ouest par le Panama, au nord par la mer des Caraïbes, à l’est par le Venezuela et le Brésil, au sud par l’Équateur et le Pérou, et à l’ouest par l’océan Pacifique. 
Sa superficie est de 1 141 748 km², pour une population de plus de 46 millions d’habitants, concentrée dans la région andine et le long de la région caraïbe. La langue parlée est l’espagnol. 
Le nom Colombie a été donné en hommage au navigateur Christophe Colomb qui aurait découvert le « nouveau monde » (l’Amérique)

Les autochtones de la Colombie sont les Muiscas, les Quimbayas et les Tayronas. Les vestiges archéologiques comme ceux de El Abra indiquent que l’occupation humaine de l’actuel territoire colombien remonte entre 11 000 et 20 000 av. J-C.
Les Espagnols arrivent en 1499 et lancent une colonisation, déciment les populations autochtones, aboutissant à la création du Royaume de Nouvelle-Grenade puis de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade comprenant les actuels pays de Colombie, Venezuela, Équateur, le nord-ouest du Brésil et le Panama. Sa capitale est Bogota.

La Colombie a la particularité d’avoir été pendant plus de 50 ans le premier producteur de cocaïne, et la plus longue guerre du continent, opposant les rebelles FARC, au gouvernement, conflit alimenté par cette drogue. Le taux d’homicide est l’un des plus élevés au monde. 
Toutefois de nettes améliorations du niveau de vie se font ressentir depuis 2010.

LES AFRO-COLOMBIENS

La Colombie est ethniquement diverse. L’interaction entre les descendants des premiers habitants indigènes, les colons espagnols, les populations africaines déportées dans le pays comme esclaves et les immigrés du XXe siècle venus d’Europe et du Moyen-Orient, ont produit un patrimoine culturel varié; 49 % de la population est métis, 37% blanche européenne, 10,6 % d’afro-colombiens, les Amérindiens autochtones forment quant à eux 3,4 % de la population.

Les Afro-Colombiens sont principalement présents sur les côtes Caraïbe et Pacifique. Le département ayant le taux le plus élevé d’afro-colombiens est celui de Chocó, avec 82,5 %.
Les villes ayant les plus fortes populations afro-colombiennes sont Cali (542 936), Carthagène des Indes (319 373), Buenaventura (271 141), Barranquilla (146 538), Medellín (137 988), Tumaco (129 491), Quibdó (100 007), Turbo (99 274), Bogota (97 885) et Riohacha (44 841).

Les premiers afro-colombiens arrivent pendant l’esclavage, dans des bateaux, pour combler gratuitement les besoin de main d’oeuvre de l’empire espagnol. 
C’est de Cartagena de Indias que furent amenés les esclaves vers les mines d’or d’Antioquia et du Choco, dans la vallée du Cauca ainsi que dans la région du fleuve Magdalena. Jusqu’au milieu du XVIe siècle, les esclaves étaient des Wolofs originaires de l’actuel Sénégal, puis se sont des Africains de l’Angola, du Congo, du Dahomey, du Ghana et de la côte Calabar. Comme dans toute l’Amérique latine, les esclaves n’acceptèrent jamais leur sort et se révoltèrent à de nombreuses reprises.
Lors de l’une des plus importantes révoltes en 1529, les esclaves noirs détruisirent la ville de Santa Marta. Les esclaves libérés s’enfuit et fonde plusieurs palenques, des villages fortifiés qui abrite la communauté. Le palenque Castillo est en terre indienne près de Popayan. Les espagnols l’attaquèrent fréquemment.

Au début du XVIIe siècle, l’esclave Benkos Biohó (illustré dans les deux photos ci-dessous) organise une armée de fugitifs dans les Montes de María au sud de Carthagène. Il réussit à dominer toutes les montagnes de la Sierra María dans le Département de Bolívar, son but est de conquérir Carthagène. En 1605, Benkos Biohó et le Gouverneur de Carthagène, Suazo signent un traité de paix qui reconnaît l’autonomie du Palenque de la Matuna. En 1608, il fonde Le palenque de San Basilio qui est encore aujourd’hui l’un des principaux lieux d’expression de la culture afro-colombienne. En 1621, il est fait prisonnier puis pendu et écartelé en place publique à Carthagène le 16 mars 1621.

benkos

benkos2

palenques

Les Palenques

Comme la plupart des esclaves amenés en Amérique, Ils ont fortement contribué à l’expansion économique, ainsi que l’art et la musique colombienne, La cumbia, le vallenato, le currulao et la champeta sont des styles musicaux directement issus de la culture afro-colombienne.

Un des présidents colombiens, Juan José Nieto Gil (illustré ci-dessous), était noir, contrairement à ce que laissent supposer certains portraits de lui.

juan

La musique colombienne compte de nombreux représentants afro-colombiens. C’est le cas de Joe Arroyo, Piper Pimienta, Wilson Saoko, Alejandro Durán, Totó la Momposina, Leonor González Mina, Calixto Ochoa ou Alexis Lozano, de même que Jairo Varela et son groupe de salsa internationalement connu, le Grupo Niche.

En sport, c’est une haltérophile afro-colombienne, María Isabel Urrutia, qui aux Jeux olympiques d’été de 2000 de Sydney a permis à la Colombie de gagner sa première médaille d’or, tandis qu’Edgar Enrique Rentería a brillé dans les plus grandes équipes américaines de baseball. Des boxeurs tels Kid Pambelé ou Mambaco Pacheco ont été champions du monde.

LE FOOTBALL

La Colombie n’a jamais gagné la coupe du monde mais elle a toujours été une grande équipe de football, qualifiée à plusieurs reprises pour les huitième de finale, équipe très difficile à jouer, son meilleur joueur, est Falcao, attaquant de Monaco, après une saison exceptionnelle à l’Atlético Madrid, il est transféré à Monaco, puis se blesse en milieu de saison, ce qui le rend forfait pour le mondial au Brésil. Elle a eu des joueurs de légende, notamment le gardien Igita, et ses arrêts en technique de scorpion. Escobar ce joueur qui avait été tué à son retour dans pays, pour avoir marqué dans son camp. Depuis le but contre son camp avait été rebaptisé, « escobar »

Les Afro-colombiens sont fortement représentés dans le football 

Sur les 23 sélectionnés pour le mondial, 13 sont afro colombiens, à savoir : Pablo Armero, Juan Zuniga, Fredy Guarin, Carlos Sanchez, Juan Cuadrado, Jackson Martinez, Adrian Ramos, Cristian Zapata, Carlos Valdes, Victor Ibarbo, Eder Alvarez Balanta, Carlos Carbonero, Alexander Mejia. 7 métis, et 3 blancs.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video