• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • [SPORT] FOOTBALL: KAPO DÉNONCE LA CORRUPTION DONT IL A ÉTÉ TÉMOIN EN GRÈCE

[SPORT] FOOTBALL: KAPO DÉNONCE LA CORRUPTION DONT IL A ÉTÉ TÉMOIN EN GRÈCE

  • Par 1oo312ksa
  • 4 Années
  • SPORT

Olivier Kapo dénonce la corruption dont il a été témoin en Grèce. Matches truqués, contrats falsifiés, menaces de son propre président : le milieu offensif de souviendra de sa saison passée à Levadiakos

A bientôt 34 ans (il les aura le 27 septembre), Olivier Kapo évolue désormais à Korona, en Grèce. Deux ans après son départ d’Auxerre, son club formateur qu’il n’a pas réussi à sauver de la relégation en Ligue 2 en 2011, l’international français (7 sélections) s’est offert entretemps une pige en Grèce, à Levadiakos. Une expérience qu’il n’est pas prêt d’oublier, comme il l’a raconté à So Foot. « Tout est corrompu ! », accuse le milieu offensif, prenant comme exemple la saison de son club, qualifié de « mafia totale » : « Sur 18 matchs à l’extérieur l’année dernière, on n’a pris qu’un seul point, pourtant on a réussi à finir 9es. Moi, je ne comprends pas ! Dans quel autre championnat on peut voir ça ? Un club qui a un parcours plus que négatif à l’extérieur et qui termine dans la première partie de tableau … C’est invraisemblable. »

Pour lui, l’UEFA n’est pas exempte de tous reproches : « L’UEFA ne fait pas attention à la Grèce ! Les matchs ne sont diffusés qu’au pays, voire en Turquie. Certaines rencontres se jouent jusqu’à la 99e minute … C’est n’importe quoi. L’UEFA s’en fout, pourtant, ce sont des situations qui ne devraient pas exister dans le football ». L’instance européenne a été saisie à plusieurs reprises par Kapo et ses coéquipiers pour dénoncer leur contrat, en vain. Le joueur formé à l’AJA assure avoir touché « la moitié de la rémunération » prévue dans son contrat et aurait été menacé pour truquer une rencontre par son propre président.

« Je vais te tuer, avec ta femme et tes enfants »

« Avant de jouer un match, j’ai reçu des gens chez moi, des voisins, qui m’ont demandé de prendre un carton rouge. Ils avaient fait des paris sportifs et m’ont proposé de me verser une partie des bénéfices en échange. Et le président, qui était au courant depuis le début, m’a convoqué la veille du match en question, pour me demander si j’avais accepté le deal. Moi, je lui ai répondu que j’étais quelqu’un de réglo, que je ne voulais pas faire ça et que s’il pensait que j’étais un joueur corruptible, je pouvais rentrer chez moi et quitter le club. À ce moment-là, il m’a répondu : ‘Tu n’iras nulle part, parce que je vais te tuer, avec ta femme et tes enfants. Tu ne vas pas revoir ta famille.’ Mais au final, j’ai joué le match, on a perdu, et je suis rentré chez moi », raconte le joueur passé par la Juventus Turin.

Grâce à l’aide d’un avocat, saisi dès mars, il a réussi à quitter Levadiakos après seulement une saison passée en Grèce, pour 19 matches joués et deux buts marqués. Il veut désormais « avertir les jeunes joueurs, comme ceux qui sont libres » de ne pas tenter leur chance là-bas. Conseil que n’a pas suivi Xavier Tomas, ancien joueur de Tours, qui s’est engagé avec le club grec cet été. Reste à voir si son expérience sera aussi invraisemblable que celle traversée par Olivier Kapo.

Source: Sport.fr

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook