• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • [SPORT] FOOTBALL: J.A. BELL À PROPOS DE CEUX QUI DISCRÉDITENT LA CAN: « PERSONNE NE S’EST JAMAIS PLAINT DU SERVICE MILITAIRE DURANT LEQUEL LES JOUEURS PASSAIENT UN AN SANS JOUER. »

[SPORT] FOOTBALL: J.A. BELL À PROPOS DE CEUX QUI DISCRÉDITENT LA CAN: « PERSONNE NE S’EST JAMAIS PLAINT DU SERVICE MILITAIRE DURANT LEQUEL LES JOUEURS PASSAIENT UN AN SANS JOUER. »

  • Par NegroNews
  • 5 Années
  • SPORT

 

Né le 8 octobre 1954 au Cameroun, Joseph Antoine Bell est aujourd’hui consultant pour RFI. Il a beaucoup joué en Afrique avant de terminer sa carrière en France, à Marseille, Bordeaux puis à Saint-Étienne. Vainqueur de deux Coupe d’Afrique des Nations, en 1984 et 1988, il profite de la tribune qu’il a pour exprimer son opinion à propos de ceux qui dévaluent qualitativement la coupe d’Afrique des nations, en la plaçant au second plan derrière les championnats européens.

Pour le coup , l’ancien marseillais est revenu sur une anecdote en direct sur les antennes de radio France Bleue, qu’il a vécu du temps où évoluait à Saint-Étienne :

« Ça m’attriste de voir à quel point on peut être égoïste. Vous vous souvenez du service militaire, personne ne s’est jamais plaint du fait que les joueurs ne pouvaient pas jouer pendant un an. On oublie tous quand il s’agit de nous, que les autres aussi existent (..) ça m’attriste parce que j’ai entendu ça précisément dans les vestiaires des Verts. J’ai entendu Laurent Blanc demander à Titi Camara de ne pas aller jouer pour la Guinée. »

Visiblement ce n’est pas  du tout  nouveau , les personnages comme WIlly Sagnol qui avaient tenus des propos très inappropriés sur les noirs et la compétition phare de football en Afrique , des propos qui ont été repris en partie par Louis Nicollin, président de Montpellier , qui a déclaré début janvier :

« Je ne signerai plus un joueur qui participera à la coupe d’Afrique. »

Certains ont le courage de mettre des mots sur leurs pensées, d’autres passent par des manœuvres autres pour empêcher les joueurs de rejoindre leurs sélections , à l’instar de Diafra Sakho ( west Ham ) qui était annoncé blessé mais une fois la date limite de dépôt pour les dernières listes à la CAF passée , fut  de nouveau opérationnel pour son club.

Ou encore le cas de Cheik Diabaté ( Bordeaux) qui jouait sous infiltrations pour son club jusque début janvier avant de se faire convaincre par son entraîneur ( Willy Sagnol) , de se faire opérer juste avant le début de la coupe d’Afrique.

Max Gradel quant à lui, était retenu jusqu’à la dernière minute par Saint-Etienne , jusqu’à ce que le coach ivoirien ne mette la pression et insiste pour avoir son joueur, arrivé convalescent.

En ce qui concerne l’ivoirien , l’ancien gardien de buts Camerounais (J.BELL) dit :

« La Côte d’Ivoire peut être considérée comme favorite, elle ne l’était pas avant, elle ne jouait pas bien. Gradel n’est pas arrivé ici comme titulaire. Je l’ai vu entrer en cours de partie et aider son équipe à être meilleure. C’est lui qui a battu le Cameroun. Il retrouve la forme ici et je ne crois pas qu’il la perdra en prenant l’avion pour revenir à Saint-Étienne. »

L’instance faîtière du football africain fait avec les pressions venant de la FIFA , pour cela il faudra qu’elle trouve un moyen efficace de pression sur les clubs et la Fifa pour contrer ces manœuvres discriminatoires.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video