• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Soudan : Le parti d’Omar el-Bechir dissout et son régime démantelé

Soudan : Le parti d’Omar el-Bechir dissout et son régime démantelé

Le gouvernement soudanais de transition a ordonné jeudi la dissolution du parti du président déchu, Omar el-Bechir, ainsi que le démantèlement de son régime. Les nouvelles autorités du pays ont adopté une loi proclamant la dissolution du Parti du Congrès national et la confiscation de tous ses biens. Un nouveau coup de massue sur la tête de l’ex-chef d’État, qui a dirigé le pays sans partage. 

Selon le texte de loi, « aucun symbole du régime ou du parti n’est autorisé à s’engager dans quelque activité politique que ce soit pendant dix ans ». En 1989, Omar el-Bechir arrivait au pouvoir par un coup d’Etat soutenu par les islamistes. Depuis lors, il avait dirigé le pays d’une main de fer jusqu’à ce que l’armée procède à sa destitution le 11 avril sous l’instigation de contestations populaires. Emprisonné à Khartoum, Omar El Béchir attend le verdict de son procès qui doit tomber le 14 décembre.

Les autorités soudanaises ont préféré le maintenir en détention au pays plutôt que de le livrer à la Cour pénale internationale qui ne cesse de le réclamer afin de le juger pour crimes contre l’humanité et son rôle dans le génocide au Darfour. Dans un communiqué sur twitter, le Premier ministre Abdallah Hamdok affirme que « cette dissolution vise à préserver la dignité du peuple soudanais ». L’Association des professionnels du Soudan se dit satisfaite de cette décision. C’est en quelque sorte un gain de cause pour ce mouvement à l’origine des protestations qui ont abouti à la chute de l’ère el-Bechir.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook