• Accueil
  • >
  • MUSIQUE
  • >
  • SOLAAR SIGNE SON RETOUR AVEC L’ALBUM « GÉOPOÉTIQUE »

SOLAAR SIGNE SON RETOUR AVEC L’ALBUM « GÉOPOÉTIQUE »

Mc Solaar va dévoiler son nouvel album «Géopoétique» le 3 novembre prochain. Un an plus tard, le rappeur lancera sa tournée «Géopoétique Tour».
Dix ans après son dernier album «Chapitre 7», MC Solaar signe son grand retour avec un nouvel opus intitulé «Géopoétique», disponible dès le 3 novembre prochain. Un an plus tard, jour pour jour, l’artiste va lancer sa prochaine tournée « Géopoétique Tour », soit le 3 novembre 2018!

De l’élan, il en a pris : dix ans d’absence ! Son nouvel album, Géopoétique et ses 19 chansons sort le 3 novembre. Un disque qui rompt avec les modes. « C’est le rappeur le plus hardcore, ose Alain Etchart, musicien et coproducteur du disque. Sa chanson Les Mirabelles est un rap sur la guerre de 14-18 ! Il faut plus de courage pour faire ça que pour dire “pute” quinze fois par couplet. » Le rappeur Kery James, initié aux ateliers d’écriture il y a trente ans par Solaar lui-même, confirme : « L’apologie de la vulgarité est la norme aujourd’hui, car elle fait vendre. Solaar, lui, prend des risques. En ça, il est décalé.

Ainsi parle Claude MC, Placide, modeste, imperturbable. Il aurait pourtant de quoi pavoiser. En presque trente ans de carrière, il est le rappeur qui a vendu le plus de disques en France – 5 millions. Pionnier de la scène hip-hop, l’enfant né à Dakar de parents tchadiens a grandi à Villeneuve-Saint-Georges, ville de cheminots du Val-de-Marne, terreau du rap – Kery James, Rohffet et le 113 en sont issus.

Encore plus étonnant, ses chansons ne parlent jamais de lui. Tel Gainsbourg et son Poinçonneur des Lilas, il emploie la première personne mais se glisse dans la peau des autres : un gangster, un cadre de banque, un village de la Marne. « Je tiens ça de mes études à Paris 8 », croit-il. Sociologie, philosophie, anthropologie… Il s’intéresse aux autres, pas à lui-même. A l’ère de l’« ego-trip », où les rappeurs comme Booba, Kaaris ou Nekfeu célèbrent leur nombril, là encore, Solaar prend la tangente. « Il est très pudique, confie le chanteur Grégoire, qui le fréquente beaucoup depuis leur rencontre aux Enfoirés, il y a dix ans. Pour parler de ses sentiments, il invente des personnages qui vont pouvoir exprimer ce qu’il a connu lui-même. ».

Gamin, Claude voulait devenir journaliste. Observer les événements, les comprendre, les commenter, prendre de la hauteur. Lecteur boulimique de romans, d’essais et de biographies comme de journaux, il passe des heures à la bibliothèque de Beaubourg. Dans ses textes, il évoque Rousseau, Lacan… Emploie des mots tels que « abscons » ou « prolactine ». Il est, sans surprise, le rappeur dont les chansons contiennent le plus de mots différents – 7 691 –, devant Orelsan ou Sexion d’assaut. « Claude est d’une érudition folle », s’émerveille le musicien Alain Etchart.

Les fans de MC Solaar vont avoir la chance de retrouver leur idole seule sur scène. Ce n’était pas arrivé depuis sa dernière tournée à l’occasion de son album «Chapitre 7» il y a un peu moins de dix ans. Depuis le rappeur n’avait fait que quelques apparitions lors des concerts annuels des Enfoirés.

« Depuis un peu plus d’un an qu’on sait que je me suis remis au travail, je sens ça chez les gens que je croise. Ça passe par une tape sur l’épaule qui ressemble à un encouragement. C’est extrêmement bienveillant. J’ai entendu «Tu nous manques», ou encore «Si tu ne le fais … » a-t-il déclaré.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook