• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] UNE FEMME NOIRE DÉNONCE LE RACISME SUR LES SITES DE RENCONTRE

[SOCIÉTÉ] UNE FEMME NOIRE DÉNONCE LE RACISME SUR LES SITES DE RENCONTRE

Lorsqu’elle s’est inscrite sur OkCupid, l’écrivaine Zeba Blay savait qu’elle ne tomberait pas uniquement sur des gentlemen. Cependant, alors qu’elle croyait s’être préparée au pire, elle ne s’attendait pas à recevoir autant de messages racistes de la part des utilisateurs masculins.


 

Dans un essai publié sur le site du Huffington Post, Zeba Blay, une Afro-Américaine vivant à New York, raconte le racisme dont elle a été victime sur les sites de rencontre. Elle commence son récit en citant des statistiques réalisées par OkCupid : « Les femmes noires sont celles qui reçoivent le moins de messages et de likes de la part des hommes. » Pourtant, si la jeune femme ne parvient pas à décrocher de rendez-vous, ce n’est pas parce qu’elle n’est pas « désirable » mais plutôt à cause « du genre d’hommes qui [la] désirent ».

Comme elle l’explique : « Dès le début, j’ai reçu un grand nombre de ‘Hey chocolat’. Cette histoire de ‘chocolat’ s’est intensifiée. Au fur et à mesure, j’ai remarqué que dans la plupart des messages que je recevais, provenant d’hommes blancs en majorité, j’étais sexualisée par rapport à ma couleur de peau. » Parmi ces messages offensants, Zeba Blay se souvient de ceux qui revenaient souvent : « As-tu le goût du chocolat ? », « Est-ce vrai ce qu’on dit sur les filles noires ? » ou encore « J’aimerais frapper tes grosses fesses. »

En faisant le bilan, elle conclue : « En trois ans sur OkCupid, je n’ai seulement rencontré qu’une poignée de personnes car il est impossible de tomber sur quelqu’un qui ne se montre pas insultant, raciste ou sexuellement agressif dans une conversation. » Et ça ne s’est pas mieux passé ailleurs : « Un court séjour dans l’univers de Tinder a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Un asocial m’a traitée de sale Noire car je ne voulais pas faire sa connaissance. »

o-ONLINE-DATING-570

Zeba Blay n’est pas un cas unique

Malgré sa mauvaise expérience, Zeba Blay essaye de relativiser : « Je sais que je ne peux pas témoigner pour toutes les filles noires qui ont passé du temps sur des sites de rencontre. J’ai des amies noires qui y ont des interactions plaisantes et décentes, ce qui est génial. » Néanmoins, elle en est sûre : « Je ne suis pas un cas unique. Je me demande qui d’autre a dû subir ce genre d’attention non-voulue. Les statistiques de OkCupid montrent que les femmes d’origine asiatique et latine sont celles qui ont le plus la cote mais je ne peux qu’imaginer quel genre d’attention elles doivent recevoir… des messages pervers qui font froid dans le dos, sans doute. »

source: http://www.aufeminin.com/news-societe/une-femme-noire-denonce-le-racisme-sur-les-sites-de-rencontre-s1314020.html

source de la source : www.huffingtonpost.com/xojane-/i-wasnt-prepared-for-the-horror-story-that-is-online-dating-while-black_b_6490546.html?ir=Black+Voices&ncid=fcbklnkushpmg00000047

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook