• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] POURQUOI LES NOIRS SONT-ILS SYSTÉMATIQUEMENT PERÇUS COMME ÉTANT DES GENS « COOLS » PAR RAPPORT AUX BLANCS

[SOCIÉTÉ] POURQUOI LES NOIRS SONT-ILS SYSTÉMATIQUEMENT PERÇUS COMME ÉTANT DES GENS « COOLS » PAR RAPPORT AUX BLANCS

Obama est en quelque sorte le roi Midas de la politique en matière de  « Cool Attitude ».

En effet, quel que soit le thème qu’il aborde, qu’il s’agisse du changement climatique, du rap ou des soins de santé, tout paraît soudainement « cool ». Et quand il confond Star Wars avec  Star Trek ou tente maladroitement de saluer les gens en créole jamaïcain, le fait qu’il soit américain lui donne de fait un air détendu qui le rend très populaire.

Pourtant cela ne se produit jamais avec Rand Paul ou la plupart des autres républicains. L’aile droite fait des pieds et des mains pour trouver une façon de gagner la jeunesse, une couche de la population qui est, plus que jamais, obsédée par la «Cool Attitude». La clé pour atteindre les jeunes pourrait bien être une question d’attitude en effet.

L’obsession des républicains ? Paraître cool afin de battre Obama à son propre jeu. Malheureusement, ils n’y parviendront pas et cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient blancs (même si les blancs ne sont pas aussi cools que les noirs).

Soyons compatissants ! Les conservateurs ne pourront jamais gagner la « guerre froide ». Être cool va de pair avec le fait de s’intéresser à la « Différence ». Or, aussi longtemps que la droite républicaine s’obstinera à rejeter les immigrants, les homosexuels, les musulmans, les femmes et en particulier les Noirs, elle ne sera jamais cool.

Pour être cool, vous devez faire partie d’une minorité, non pas une minorité totalement invisible mais une qui soit facile à comprendre et à visualiser pour un profane. En outre, il ne suffit pas que vous soyez dans le rejet de la société dominante : vous devez avoir été rejeté le premier.

Aux États-Unis, la population la plus visible et la plus rejetée est de fait la communauté afro-américaine. C’est pourquoi la  Cool Attitude restera toujours noire car les noirs ont été asservis et saignés durant des siècles. Lorsque les minorités tentent d’intégrer des univers réservés  aux blancs, les réactions vont du désintérêt condescendant à l’hostilité (exemple de la première juge musulmane de la Californie nommée cette année et aussitôt surnommée le « juge djihadiste »). Mais quand les noirs entrent dans un domaine réservé aux blancs, ce qu’on attend d’eux, c’est qu’ils soient cools. C’est parce que pour les Noirs, même à un poste aussi exigent que celui d’Obama, être détendu ne nécessite aucun effort.

Si vous avez déjà été le ou la seule noire dans un parti ou un quelque autre milieu de « blanc », vous savez exactement de quoi je parle. Dès qu’il y a de la musique, tous les regards convergent vers sur vous. Vous pourriez avoir deux pieds gauches cassés et un mal de dos carabiné mais, à ce moment-là, chaque visage blanc se tourne vers vous, s’attendant à vous voir possédé par les esprits de Michael Jackson, James Brown et Bobby Shmurda à la fois, prêt à vous adonner à une danse exotique enivrante et endiablée. Vous vous mettriez à faire du jumping jacks qu’ils vous imiteraient sur le champ, dans l’espoir d’absorber une partie de votre « joie de vivre ». Pour eux, vous êtes forcément cools et ce, même si vous ne voulez pas l’être.

J’estime pour ma part qu’il n’y a pas de quoi jubiler. Le fait que les Noirs soient systématiquement considérés comme étant des gens cools est probablement le signe que le marché américain blanc a encore besoin de cette « bonne humeur noire »  afin de combler un vide ambiguë dans son cœur. La semaine où Walter Scott* a été abattu en Caroline du Sud, l’Amérique a poussé un profond soupir collectif de gêne à l’idée d’un autre mois avec comme Une des journaux des événements liés à la communauté afro-américaine. Déjà que le Billboard Top 10 a longtemps été dominé par des artistes noirs… D’ailleurs, le policier incriminé écoutait un  « rap-blues » quand il a tiré sur Scott. Cela n’est en rien surprenant. Nous autres noirs, chérissons les nôtres à tel point que nous voulons les avoir dans nos oreilles et ainsi les ancrer davantage dans nos cœurs.

Cependant, viendra surement le jour où le « Monopole Noir » cessera et les blancs n’auront plus de mal à paraître « cools ». Ce sera le jour où les Noirs cesseront d’être « exotiques » parce que les blancs considéreront enfin les noirs comme étant eux aussi des citoyens américains et  ne les percevront plus comme des pions destinés à alimenter les événements sportifs de haut niveau, à remplir les mp3 ou encore les fast-foods du genre KFC. Ce sera également le jour où les blancs arrêteront de justifier les meurtres d’enfants noirs. En d’autres termes, ce sera le jour où le racisme se cessera.

Ce jour-là, je ne serai plus perçu comme le bout-en-train de service lors des fêtes .

Ce jour-là sera cool pour moi…

NegroNews

 

* Walter Scott a été tué par un policier blanc le 4 avril dernier alors qu’il tentait de s’enfuir en courant. La victime avait été arrêtée pour un contrôle routier

Lire aussi :  http://negronews.fr/2015/04/08/actualite-usa-un-officier-blanc-tue-un-homme-noir-de-huit-balles-dans-le-dos/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook