• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] L’INDUSTRIALISATION EST UNE OBLIGATION POUR L’AFRIQUE

[SOCIÉTÉ] L’INDUSTRIALISATION EST UNE OBLIGATION POUR L’AFRIQUE

Addis Abeba, Éthiopie — « Je me réjouis de la pertinence des recommandations du Rapport Economique sur l’Afrique 2014 qui rentrent en ligne droite avec nos objectifs de réforme d’autant plus que la Cote d’Ivoire fait parti des onze pays qui ont fait l’objet d’étude de cas » a déclaré SEM. Daniel Kablan Duncan, Premier Ministre de ce pays, à Abidjan ce jour. C’était au cours de la cérémonie de lancement, dans la capitale ivoirienne, dudit Rapport co-publié par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et l’Union Africaine (UA).

La cérémonie qui s’est tenue dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Cote d’Ivoire a permis à Monsieur Kablan Duncan de réitérer la volonté de son Gouvernement, sous les directives du Président Alassane Ouattara, de faire de cette nation, un pays émergent à l’horizon 2020 – avec un plan d’accélération de sa croissance axée sur l’agriculture et l’industrialisation.

« La voie de l’industrialisation n’est pas facile» a-t-il ajouté, tout en concluant qu’avec la détermination et l’engagement, son pays réalisera ses buts dans cette direction, en s’appropriant les recommandations dudit Rapport.

Le Ministre de l’Industrie et des Mines de la Cote d’Ivoire, M. Jean-Claude Brou, et le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de ce pays, M. Djibo Nicolas, qui ont accompagné le Premier Ministre à la cérémonie de lancement, ont également apprécié les recommandations du Rapport.

Les efforts du Gouvernement ivoirien ont été salués par le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Cote d’Ivoire – M. Mbaye Babacar Cissé, qui a mise en exergue, parmi d’autres points évoqués dans le rapport, l’idée que les progrès attendus de l’industrialisation de l’Afrique sont possibles si l’on promeut des politiques économiques et sociales, affinées et inclusives, en veillant aux arbitrages sur les allocations des ressources intersectorielles et a la valorisation des initiatives à haut impact social et environnemental. Au nom du Secrétaire Exécutif de la CEA, Monsieur Babacar Cissé a procédé à la remise officiele du Rapport au Premier Ministre de la Côte d’Ivoire.

Le Rapport a fait l’objet d’une présentation à l’audience par M. Emile Ahohe, Directeur du Bureau de l’Afrique Centrale de la CEA, suivie de commentaires et de débats par les participants.

Source : http://fr.allafrica.com/stories/201410040159.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video