• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LIBERTÉ D’EXPRESSION : ROKHAYA DIALLO, INTERDITE D’UN DÉBAT SUR LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, LE 3 MARS PROCHAIN.

[SOCIÉTÉ] LIBERTÉ D’EXPRESSION : ROKHAYA DIALLO, INTERDITE D’UN DÉBAT SUR LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, LE 3 MARS PROCHAIN.

 

À cause d’une pétition signée contre Charlie Hebdo en 2011, Rokhaya Diallo, la fondatrice du collectif Les Invisibles, se voit refuser sa participation au débat concernant les violences faites au femmes par Frédérique Calandra, maire du 20 e arrondissement de Paris.

« Je comprends parfaitement que Mme Calandra ne partage pas mes idées, mais priver les habitants du 20e arrondissement de Paris d’un débat contradictoire sur le droit des femmes relève d’une décision arbitraire » répond Rokhaya Diallo.

Selon elle, l’argument concernant sa signature contre le soutien à Charlie Hebdo en 2011 est un argument  » non recevable ».

Elle s’est également indignée des propos de Roger Cukierman, le Président du CRIF, qu’elle qualifie de « raciste et islamophobe » dénonçant le « silence complice de la classe politique » à ce sujet.

NegroNews.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook