• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] « L’EUROPE, JE SUIS VENU J’AI VU JE N’Y CROIS PLUS »

[SOCIÉTÉ] « L’EUROPE, JE SUIS VENU J’AI VU JE N’Y CROIS PLUS »

 

Témoignage d’un ancien clandestin ayant émigré en Europe.

Son livre s’appelle « L’Europe, je suis venu j’ai vu je n’y crois plus » il est sorti en 2009, dans le but de dissuader les africains envieux d’Europe.
Mais aujourd’hui 5 ans plus-tard les africains rêvent toujours autant de l’Europe.
En 2013 plus de 500 migrants sont morts dans la méditerranée en voulant venir en Europe. Des milliers d’africains sont détenus actuellement dans des camps de réfugiés en attente d’une décision favorable pour obtenir un séjour en Europe. En janvier dernier, des milliers d’africains marchaient dans les rues de Tel-Aviv en Israël pour réclamer le changement de leur statut. Encore récemment un documentaire diffusé sur une chaine suisse puis un autre en Belgique, montraient des femmes qui allaient dans des cyber-café se filmer nues afin de stimuler la venue de leur blanc pour qu’ils viennent les épouser en Afrique et retourner avec elles.

C’est dans ce contexte alarmant que nous avons décidé de revenir sur le témoignage de Omar Ba, ce jeune immigré clandestin qui de ce fait est très bien placé pour expliquer aux autres sa désillusion.

omra ba

Omar Ba est sénégalais et a émigré en Europe dans le début des années 2000, son rêve ? une vie meilleure. Et comme la beaucoup africains résidant sur l’Afrique, Omar pensait que l’Europe était « le paradis », il se faisait une image idéale du vieux continent avec des jolies filles, un beau boulot, des gens très aisés, heureux … Fantasmes appuyés notamment
– par l’école les manuels scolaires sont majoritairement fait ici par les pays du nord , elle nous forme pour rêver nous parler que de l’Europe mais l’Afrique n’est pas au cœur des études qu’on fait. L’école est la continuité de la colonisation, les pays sont devenus « indépendants » mais les livres n’ont pas changé

– par la télévision, la télévision vend l’Europe par les films , les séries télévisées, les clips musicaux, internet..
On voit dans tout ça surtout ce qui marche en Europe mais pas ce qui ne marche pas

– par les autres africains qui vivent en Europe quand ils rentrent ils sont toute suite mis sur un piédestal, ils se la pètent, c’est des stars, ils ne disent pas l’enfer qu’ils vivent en Europe, qu’ils sont balayeurs, vigiles, etc

– par les touristes européens qui quand ils venaient en vacance dans son pays le Sénégal, affichaient toujours un beau sourire la joie de vivre et ne laissaient jamais transparaître qu’ils ont bossé 11 mois et déprimaient tout ce temps.

– la misère sexuelle, là-bas on a l’impression que les filles de laissent aller mais on constate « qu’elles de laissent aller partout sauf dans mes bras »

Et plein d’autres choses. Et le cercle vicieux là dedans c’est comme nous l’avons cité plus haut, le fait que ceux là qui demandent à leur frère africains de « rester au bled » sont souvent les premiers à venir se pavaner pendant les vacances, faire la fête puis repartir, et ne restent pas en Afrique.
Du coup l’Africain du bled quand il voit ça il se dit « pourquoi toi même tu ne rentres pas si l’Europe est si dure ? » Il ne comprend pas que beaucoup ont tout simplement honte de rentrer, parce que n’ont souvent rien construit de concret dans leur vie, et ne veulent pas rentrer comme ils sont venus. Parce que prisonniers de la société de consommation qu’est l’Europe, en Europe tout est calculé, on consomme tout de qu’on gagne. Et même si beaucoup arrivent à envoyer de l’argent à leur familles, c’est aussi souvent destiné à la consommation directe et ça ne permettrait pas de construire quelque chose de concret.

308 milliards de dollars envoyés chaque année par des migrants à leur proches selon la banque mondiale. c’est une somme remarquable dont les effets devraient se ressentir dans le développement du continent mère mais apparemment ce n’est pas le cas.
Il faudrait donc trouver d’autre solutions que le rêve européen toujours selon Omar.

D’autres par contre pensent que l’immigration est un plus pour les africains, et que ça donne non seulement des débouchés à certains africains même s’ils souffrent dans des « boulot de merde » c’est toujours mieux que de mourir de faim, et aussi tous ces immigrés là en plus d’être un support financier important pour leur famille via les transferts d’argent, pèseront aussi plu-tard en Occident, dans une société européenne vieillissante, ils occuperont un jour des postes importants et pourront pourquoi pas à terme influencer la politique intérieure et pourquoi pas étrangère de ces pays, une sorte de colonisation inversée.. en plus la population africaine étant de plus en plus grande, 950 milliards d’habitants cette année, 1,5 milliard prévu en 2050, contre seulement 500 millions d’européens, il faudra bien que les africains de part leur proximité avec le contient européen migrent, en partie et occupent cet espace aux cotés des occidentaux.
C’est un autre point de vue tout aussi discutable..

Et vous qu’en pensez vous ? Croyez vous encore en l’immigration ? pensez vous qu’elle a vraiment des avantages pour les africains ? ou alors pensez vous comme Omar que ça n’aide pas du tout l’Afrique, Envoyer de l’argent par des agences de transfert c’est une perte de temps ?

 

Chris Sandjong pour NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook