• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LES FEMMES DE L’US MARINES CORPS PEUVENT MAINTENANT PORTER FIÈREMENT LEURS LOCKS ET VANILLES

[SOCIÉTÉ] LES FEMMES DE L’US MARINES CORPS PEUVENT MAINTENANT PORTER FIÈREMENT LEURS LOCKS ET VANILLES

Ce fût une bataille difficile, mais à présent les femmes de l’US Marines Corp dispose de plus de choix en matière de coiffures, en partie grâce aux efforts du Sergent-Chef Cherie Wright. Les efforts du Sergent-Chef, Cherie Wright ont contribué à modifier des réglementations de longue date concernant les styles de coiffures pour les femmes noires.

Madame Cherie Wright est Chef d’approvisionnement de la 2e force expéditionnaire des Marines à Camp Lejeune en Caroline du Nord. Elle porte des locks et a donc décidé de contester les règlements stricts des marines concernant les coiffures dites « acceptables ». La difficulté pour le Sergent-Chef Cherie Wright de porter ses cheveux naturels l’a amené à porter des perruques pour plus de faciliter à cause de ces réglements.

« Je me suis dis que quelque chose doit être fait à ce sujet », a déclaré la Marine Wright. « Je ne comprends pas pourquoi je dois couvrir mes cheveux naturels  » a-t-elle ajouté.

Eh bien, maintenant, elle n’a plus à le faire. Selon la réforme du Conseil 215, les femmes peuvent maintenant porter des locks et des vanilles néanmoins à plusieurs conditions.

Les vanilles ne peuvent pas dépasser 3/8 de pouce de diamètre et elles ne peuvent pas être portées par des personnes avec des cheveux mi-long ou longs.

Les locks quant à elles peuvent être portées sur des cheveux courts, moyens ou longs, mais les traçages devront être rectangulaires ou carrées. De plus, les locks ou les vanilles ne peuvent pas avoir également des accessoires sur eux.

Obtenir ces nouvelles règles n’a pas été une tâche facile, mais l’afro-américaine Cherie Wright s’y était bien préparée.

Elle avait présenté un rapport sur les effets psychologiques des femmes noires devant se plier aux anciens règlements capillaires.

Ne s’arrêtant pas là, la jeune femme n’a pas hésité à présenter des propositions écrites, appuyées avec des présentations orales aux leaders des organismes militaires avant que les règlements soient modifiés.

Concernant cette avancée remarquable, Cherie Wright se dit fière  du résultat.  » Cela me rend définitivement reconnaissante de voir que travailler dur porte ses fruits et que nous avons de grands leaders qui sont prêts à écouter les questions qui se posent dans les forces marines « .

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook