• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LE TOP 10 DES PRODUITS DESTINÉS AUX NOIRS MAIS QUI APPARTIENNENT AUX BLANCS

[SOCIÉTÉ] LE TOP 10 DES PRODUITS DESTINÉS AUX NOIRS MAIS QUI APPARTIENNENT AUX BLANCS

La communauté noire se gratte souvent la tête quand certains chiffres sont publiés, des millions de dollars qui sont dépensés chaque année par la communauté, mais qui ne profite jamais à la communauté !

C’est peut-être parce que les marques auxquelles vous êtes si fidèles ne vous appartiennent pas… Un visage noir sur une boîte (exemple : Dark and Lovely) ne signifie pas forcément que les propriétaires du produit sont noirs…

Voici le top 10 des marques qui semblent appartenir à des Noirs, pour lesquelles les afro-descendants dépensent des millions en n’ayant rien en retour.

10. Black Entertainment Television

Si « Black » fait partie du nom, le propriétaire doit être « black », non ? La chaîne a été créée par un Afro-Américain, Robert Johnson, dans les années 1980, mais en 2003, BET a été vendu à Viacom, qui appartient aussi à MTV et VH1. Cette vente a permis à Johnson, de devenir l’un des premiers milliardaires noirs.

9. Def Jam Records

Le label, dont l’idée a vu le jour dans une chambre universitaire et qui a bâti sa réputation avec des MC tels que Run DMC, Jay-Z et Kanye West, est souvent associée à son co-fondateur, Russell Simmons, qui a échappé à un incident financier en vendant 50% du label à Polygram en 1994. En 1999, Russell a vendu son action dans l’entreprise au label Universal pour 100 millions de dollars. Plus besoin de se demander pourquoi le label est plus orienté Rihanna que rap, de nos jours.

8. Marc Ecko

Si vous portez du streetwear, alors vous savez peut-être déjà que Marc Ecko est un trentenaire natif du New Jersey qui n’a jamais essayé de passer pour un Noir. Au contraire, l’homme dont la ligne de vêtements était autrefois considérée comme «trop blanche» ou «trop noire» pour certains commerçants, a attiré des consommateurs toutes ethnies confondues en ciblant intelligemment les marchés urbains.

7. Jimmy Jazz

L’entreprise âgée de 20 ans, qui compte plus de 120 magasins à travers les États-Unis, des lignes de vêtements comme Baby Phat, Rocawear et Coogi, a été fondée par James Kherzie. Le jeune homme originaire de Brooklyn a ouvert son premier magasin pour résoudre le problème des marques urbaines dures à trouver. Jimmy Jazz semble hip-hop mais ce nom a été inspiré par la chanson « Jimmy Jazz » interprétée par des rockers punk, The Clash.

6. Essence Magazine

La publication qui était autrefois la deuxième revue noire la plus achetée n’a plus été la propriété d’un Noir depuis que l’action minoritaire dans in Essence Communications Inc. a été vendue à Time Inc. en 2005. La société a acheté 49% de la revue populaire afro-américaine en 2000.

5. « The Game »

L’émission CW, show populaire aux États-Unis, qui sera diffusé bientôt sur BET, a été créée par Mara Brock Akil, mais l’un des producteurs derrière la comédie dramatique adressée à un public noir est Kelsey Grammer. Grammer est surtout connu pour son rôle dans « Cheers » comme Frasier, et sa boîte de production Grammet était également à l’origine de la création d’une comédie afro-américaine intitulée « Girlfriends ».

4. The George Foreman Grill

Cet établissement n’est pas la propriété de l’ancien champion poids lourd, George Foreman. L’inventeur du George Foreman Grill, Michael Boem, a choisi George parce que ce boxeur adorait manger des hamburgers avant les combats. C’est Salton Inc. qui profite des bénéfices du Grill. Et cette société a ensuite été rachetée par Applica.
George a vendu les droits d’utilisation de son nom en 1999 pour 127 millions de dollars et de stock-options.

3. Church’s Chicken

Non, nous ne pensons pas que les Afro-Américains ont un amour inconditionnel pour le poulet, mais nous savons que l’Église (Church) se trouve dans de nombreux quartiers urbains occupés par des minorités. Le fondateur a ciblé les régions où Kentucky Fried Chicken (KFC) ne s’était pas implanté à l’époque. George Church a d’abord lancé la chaîne au Texas avant de se faire acheter par une entreprise publique, puis vendue à une société privée.

2. T.V. One

C’est essentiellement un partenariat entre Radio One de Cathy Hughes et le groupe de médias américain Comcast Corporation.

1. SoftSheen Carson

Quand vous pensez à de des produits de soins capillaires, les produits de SoftSheen Carson vous viennent probablement à l’esprit. La marque Softsheen qui existe depuis 46 ans, a été achetée par L’Oréal en 1998 et a fusionné avec une autre marque minoritaire, Carson Products. L’entreprise qui aide beaucoup de femmes noires à entretenir leurs cheveux est en fait la propriété de L’Oréal USA, qui est détenue par la société mère du groupe L’Oréal dont le siège est à Paris. Ouais, on sait Kelly Rowland était l’égérie de Dark & Lovely.

Traduit par NegroNews à partir de l’article « The Top Ten Non-Black Owned Products That Black Folk Think Are Black Owned… » sur le site themadmanchronicles.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook