• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LE KENYA EN PASSE D’ÊTRE UNE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D’INNOVATION

[SOCIÉTÉ] LE KENYA EN PASSE D’ÊTRE UNE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D’INNOVATION

Pour un entrepreneur, choisir le pays dans lequel il souhaite se lancer est une étape importante, voire essentielle. Rester en France serait la chose la plus évidente, et pourtant bon nombre de pays offrent de réelles opportunités à prendre à considération selon son projet, sa stratégie de développement et ses visées internationales. Au cours des prochaines semaines, Maddyness fera la lumière sur des pays où il fait bon entreprendre, en les présentant sous forme de fiche pratique. Que ce soit pour la qualité de l’environnement de travail, les sources de financement, le coût des taxes ou le niveau du coût de la vie, un pays de chaque continent sera présenté pour connaître les avantages mais aussi les inconvénients. Quatrième pays : le Kenya.

L’émergence des startups en Afrique

Si l’Afrique a souvent été un continent relégué au second plan en matière d’innovation et des nouvelles technologies, les développements provoqués ces dernières années ont prouvé que ce n’était plus le cas. Ce continent est aujourd’hui en train de devenir une fenêtre mondiale pour le développement du numérique, et bon nombre d’initiatives voient le jour avec pour ambition de changer le visage d’une Afrique en pleine mutation numérique.

Le projet TECHAfrique lancé récemment par Samir Abdelkrim, fondateur de Startup BRICS, a été une des premières initiatives de mises en avant des technologiques innovantes africaines. L’objectif de ce projet est d’aller à la rencontre des acteurs du numérique en Afrique (incubateurs…), de découvrir les meilleurs projets entrepreneuriaux. Enfin, une des clés de succès de ce projet réside dans la mise en avant des initiatives innovantes locales : Jokkolabs Bamako, le premier espace de co-working au Mali ; Tekki48, un Startup Week-End qui s’est déroulé au Sénégal ou encore OpenDjeliba, une plate-forme de production de contenu libre, alimenté via SMS (Côte d’Ivoire). Tous ces projets divers illustrent bien l’ampleur d’un écosystème en pleine effervescence.

Certains pays d’Afrique de l’Ouest dont le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou le Togo, possèdent déjà un train d’avance en matière de nouvelles technologique et de projets innovants. Cependant, l’Afrique de l’Est semble devenir une zone particulièrement intéressante pour les investisseurs étrangers, qui ne cessent de se tourner vers l’Ethiopie, l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya (où un bureau d’Ubifrance y est même implanté).

Le Kenya, l’exemple à suivre ?

Si le Kenya est porteur de richesse dans des secteurs plus traditionnels (l’agriculture, l’énergie, l’urbanisation, les télécommunications et l’agroalimentaire), le pays est en train de mettre en avant d’autres atouts sur le plan du développement économique. En effet, le pays – et sa capitale Nairobi – possède un nombre important d’incubateurs, qui favorisent l’émergence et l’éclosion de startups à succès.

Avec des prévisions de l’ordre de 6 à 7% de croissance par an jusqu’en 2016, associé à un fort développement économique et une stabilité politique, la zone « East African Community » (dont le Kenya fait partie) se révèle être une option à regarder de près pour tous les entrepreneurs français s’intéressant à ce marché. En outre, l’objectif du Kenya est clair : franchir le seuil d’une économie à revenu intermédiaire et atteindre un PIB par habitant de 1200 USD. Le pays, qui compte déjà 5 millions de personnes « aisées », peut se targuer d’être une zone stratégique pour les biens de consommation.

Aujourd’hui, le Kenya pourrait être considéré comme un chef de file du futur de l’Afrique innovante. Ce territoire se donne les moyens de son ambition et se présente comme un exemple à suivre pour d’autres pays qui souhaitent emprunter le même chemin.

M-Pesa, la success story Kenyane

M-Pesa est un système de paiement mobile qui permet de payer, régler ses factures ou une addition et tout simplement envoyer et recevoir de l’argent. Lancé au Kenya en 2007 par Safaricom (une filiale du groupe Vodafone), M-Pesa est une solution utilisée désormais dans plusieurs pays du monde dont l’Inde, l’Afrique du Sud, le Mozambique, et plus récemment la Roumanie. Un point d’entrée en Europe, dont le développement est en cours.

M-Pesa a su conquérir des Kenyans connectés et réceptifs à l’idée de pouvoir gérer leur argent directement depuis leur mobile. Avec plus de 20 millions de clients, le succès du service est indéniable et même très souvent cité en référence lorsque l’on parle de paiement mobile dans les pays émergents. Si M-Pesa a suscité tant de ferveur, c’est aussi parce que le service a su répondre aux attentes à la fois culturelles et technologiques d’un pays comptabilisant plus de 44 millions d’habitants. Aujourd’hui, les startups africaines tentent de trouver un équilibre similaire entre innovation et nécessité.

Source :

http://www.maddyness.com/prospective/2014/10/03/kenya-innovation-startup/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook