[SOCIÉTÉ] LE « BUSINESS » LUPITA NYONG’O

 

Avez-vous tout comme nous constaté cette surenchère autour de Lupita Nyong’o de la part des médias et magazines qui n’ont pourtant pas l’habitude de mettre la femme noire en valeur ?

Lupita Nyong’o a récemment été élue la plus belle femme au monde par ‘People Magazine’ (au diable Miss Monde 2014 ^^). Si si, vous avez bien lu, non pas « coup de cœur » de l’année mais « plus belle femme au monde »…Un magazine dont le lectorat est essentiellement composé de femmes blanches.

Lupita Nyong’o désignée plus belle femme du monde par ceux-là même qui jusqu’à présent  nous martelaient à coup de visuel que le modèle de beauté par excellence était la femme occidentale. Ces occidentaux qui « définissent et décident » des critères de beauté en vigueur (comme on attribue les bons points) notamment dans le milieu de la mode…

LN1

Nous sommes néanmoins en droit de nous demander à quoi est dû ce revirement soudain : il y a un an encore, personne ne connaissait Lupita Nyong’o !

Et voilà que Lancôme choisit d’en faire sa nouvelle égérie. À noter au passage la définition d’Égérie : Conseillère secrète, inspiratrice. Synonyme : Instigatrice, personne qui pousse à faire quelque chose…Les mots ont un sens pas toujours caché.

Pousser Qui à Quoi au juste ?

La femme afro si souvent ignorée par les magazines deviendrait soudainement le centre d’intérêt de ces derniers qui s’arrachent désormais Lupita Nyong’o (de Glamour à Marie-Claire en passant par Vogue Italie) ?

Sans vouloir offenser les fans inconditionnels de Lupita Nyong’o, il faut admettre que cette dernière est une belle femme noire certes mais pas au point d’être désignée comme étant la plus belle femme noire au monde, il faut raison garder.

Alors que cache cet emballement subi pour Lupita ? Ne serait-ce pas un moyen pour les grandes marques de s’approprier le budget « cosmétiques » de la femme afro qui avait jusque-là tendance à se tourner vers des marques afro-américaines plus représentatives comme Iman, Flori Roberts, Naomi Sims, ou même Mac, marque créée en 1984 par deux canadiens (Frank Toskan et Frank Angelo) et qui dès sa création a ciblé la femme noire même si appartenant à deux blancs ?

Lupita Nyong’o est une femme afro à la peau foncée, cette peau foncée que les magazines traditionnels refusaient il y a encore peu de temps, de mettre en avant, lui préférant les peaux claires ou métissées lorsqu’il s’agissait de représenter la femme noire…

lupita-nyongo-nicki-minaj-rihanna-mtv-movie-awards-2014

Force est de constater que cet engouement quasi planétaire à l’égard de Lupita Nyong’o est quelque peu excessif. La passion que suscite Lupita dépasse les frontières : les afro-américaines l’encensent, les africaines l’adulent ! Cet enthousiasme débordant se répand désormais sur les réseaux sociaux, les magazines et les grandes marques de cosmétiques ayant parfaitement conscience de ce phénomène, y voyant là une manne financière plus que potentielle…

« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute » : Nous sommes le Corbeau prêt à ouvrir grand son bec pour lâcher le fromage, ils sont le Renard prêt à s’en emparer.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video