[SOCIÉTÉ] L’ASCENSION DES RÉSEAUX SOCIAUX EN AFRIQUE

A la faveur du développement d’internet et des smartphones, les africains utilisent de plus en plus les réseaux sociaux. Une nouvelle habitude qui change beaucoup de choses.
Personne n’aurait pu imaginer il y a quelques années que l’Afrique utiliserait à ce point les réseaux sociaux. Au total ce sont désormais plus de 110 millions d’’habitants qui utilisent Facebook de façon active. C’est d’ailleurs le réseau numéro un et celui qui a émergé le plus rapidement. C’est surtout à partir de 2009 que l’ascension fulgurante de Facebook a commencé et depuis la croissance est exponentielle. Alors que l’accès à internet via l’ordinateur ou le mobile est en train de s’étendre, 2015 devrait être une année de forte croissance. Contrairement aux pays occidentaux dont le nombre d’utilisateurs a atteint ses limites, le potentiel de l’Afrique est très vaste.
Ce sont particulièrement les pays du nord de l’Afrique qui sont friands du réseau qui va fêter cette année ses onze ans d’existence. Le Maroc compte à lui seul plus de 7 millions de profils actifs, à quasi égalité avec l’Algérie qui atteint les 6,5 millions. La Tunisie quant à elle devrait atteindre les 5 millions d’ici quelques semaines. En Egypte aussi on utilise beaucoup Facebook qui a connu une très forte croissance à partir de 2011. Du côté de l’Afrique de l’Ouest, le Sénégal peut se targuer d’avoir dépassé le million d’utilisateurs et la Côte d’Ivoire connaît également un développement rapide. Evidemment, c’est l’Afrique du Sud, et de loin, qui est le plus connecté puisqu’elle dispose des infrastructures nécessaires à l’accès à internet depuis des années.
Twitter et Instagram se développent
Les autres réseaux sociaux bien que peu utilisés pour le moment connaissent tout de même un fort développement. C’est le cas de Twitter. Si certains pays comme la Tunisie ne sont pas encore addicts, d’autres en revanche l’utilisent régulièrement. Là encore ce sont les égyptiens et les sud africains qui animent le plus le réseau utilisé par près de 300 millions de personnes dans le monde. Instagram tend aussi à accélérer sa croissance. Le développement des smartphones en corrélation avec la mise en place de la 3G et de la 4G sur le continent permet d’accroitre les chances pour cette entreprise basée sur la mise en ligne de photos. Il en est de même pour les autres applications qui utilisent la vidéo comme support et Vine ou Snapchat qui n’en sont qu’à leur balbutiement sur le continent pourraient littéralement exploser d’ici 2 à 3 ans. Les réseaux dits professionnels ne sont pas en reste puisque Linkedin est aussi en pleine phase de développement avec plusieurs millions d’inscrits sur le continent, ce qui en fait d’ores et déjà un des réseaux les plus puissants.
Le développement technologique dans le domaine de la téléphonie et d’internet est accompagné de celui des réseaux sociaux. Si l’utilisation qui en est faite est le plus souvent simple, cela permet également de mettre en place de grands mouvements citoyens. On se souvient de la place qu’avait occupé Facebook lors du renversement de Ben Ali ou de Moubarak. Il permet également pour les institutions de communiquer plus facilement et de rompre une distance parfois forte entre gouvernants et gouvernés. Avec leur développement les réseaux sociaux deviendront à terme très puissants, reste à savoir quels impacts politiques, technologiques et sociologiques cela pourra avoir sur le continent.

 

Source :http://afriqueinside.com/lascension-des-reseaux-sociaux-en-afrique08012015/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook