• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] LA VÉRITÉ SUR L’ARNAQUE « TOUS CRÉOLES »

[SOCIÉTÉ] LA VÉRITÉ SUR L’ARNAQUE « TOUS CRÉOLES »

Sans commentaire mais comment taire ?

Cet entretien avec Raphaël Confiant, « La Créolité aujourd’hui » a été réalisé à Schœlcher, Martinique, le 17 janvier 2008 par Hanétha Vété-Congolo. Il est publié pour la première fois sur Île en île.

« Il nous fallait sortir des enfermements identitaires qui ont marqués ce pays [la Martinique] et les pays environnant pendant des siècles. Quels sont ces enfermements identitaires ? D’abord, le monde des blancs créoles qui s’est enfermé dans ce qu’on pourrait appeler sa blanchitude et qui, pendant des siècles, a opprimé les autres groupes en imposant une idéologie blanco-centrée.

[…] Donc, il fallait à un moment donné proposer une conception identitaire qui réconcilie tout le monde. C’était surtout un appel à la classe dominante – à la classe béké, blanche créole – pour lui dire de sortir de son enfermement. C’est une main tendue pour lui dire que nous la reconnaissons comme martiniquaise, qu’elle partage la même langue et la même culture créole que nous […]. Je disais que ma première déception était le monde politique. Mais ma deuxième plus grosse déception, c’est le monde des blancs créoles.

Nous leur avons tendu la main. Mais en vain. Nous avons fait une dizaine de séances de discussions dans l’entreprise d’un blanc créole qui dirige aujourd’hui une association qui s’appelle Tous Créoles, Monsieur de Jaham.
Bernabé, Relouzat, Chamoiseau et moi-même, nous sommes allés pendant un an, une fois par mois, discuter avec ces békés. Ils étaient une dizaine, nous aussi une dizaine, et nous discutions.

Et au bout d’un an, nous nous sommes rendu compte qu’ils n’avaient que faire de la Créolité et qu’en fait, ils voulaient nous mener en bateau. Ils avaient toujours l’idéologie suprématiste de dominer ceux qui ne sont pas békés. Donc, nous avons rompus nos relations ».

PS:
En savoir plus sur Raphaël Confiant et la Créolité

En 1989 paraît un manifeste littéraire intitulé ÉLOGE DE LA CREOLITÉ, signé par Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant.

Le mouvement littéraire dit « de la Créolité » vient d’être lancé et connaîtra un succès français, puis européen et enfin mondial.

Traduit dans une quinzaine de langues, ce manifeste est aujourd’hui étudié dans la plupart des universités des États-Unis et du Canada. Il faut replacer ce concept dans l’histoire des idées et de la littérature de la Martinique. En effet, à la fin du xixe siècle, une cinquantaine d’années après l’abolition de l’esclavage, surgit le premier courant littéraire antillais que l’on peut qualifier de manière neutre de « régionaliste » ou de manière critique de « doudouiste » avec des poètes tels que Daniel Thaly ou Victor Duquesnay.

Ensuite, dans les années 1930, et cela jusqu’aux années 1960, régnera le mouvement de la Négritude d’Aimé Césaire, suivi de 1960 à 1985 par le mouvement de l’Antillanité d’Édouard Glissant. La Créolité est donc le dernier né des mouvements littéraires martiniquais.
Au contraire du régionalisme, la Créolité chante la totalité du réel antillais et pas seulement la mer bleue, le sable blanc et les colibris. Elle s’intéresse aux quimboiseurs, aux djobeurs, aux coupeurs de canne, aux femmes de mauvaise vie, etc., brisant ainsi le cliché des îles paradisiaques. Au contraire de la Négritude, la Créolité écarte toute connotation raciale ou raciologique : « créole » vient du latin creare qui signifie « créer/se créer » et désigne les nouvelles réalités des Amériques suite à la conquête européenne, en particulier dans l’archipel des Antilles.

Au contraire de l’Antillanité, la Créolité ne se résume pas à ce seul archipel puisqu’elle vise, dans un premier temps, à englober les zones créolophones des îles du Cap Vert et de l’océan Indien (Maurice, Seychelles, Réunion), puis dans un second temps, les populations mixtes apparues dans les banlieues des grandes métropoles du monde occidental (Paris, Londres, New-York etc…).

Sources : Wikipédia et http://bondamanjak.com/index.php/martinique/a-la-une/14696-la-v%C3%A9rit%C3%A9-sur-l-arnaque-tous-creoles.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video