• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] ISRAËL : FOCUS SUR LES MIGRANTS AFRICAINS VIVANT À « LITTLE AFRICA »

[SOCIÉTÉ] ISRAËL : FOCUS SUR LES MIGRANTS AFRICAINS VIVANT À « LITTLE AFRICA »

Israël est souvent décrié pour sa politique intérieure jugée, par certains, hostiles aux étrangers.

Des migrants africains ont pris le risque de vivre dans ce pays temporairement ou définitivement.

Dans le quartier de Neve Shanaan, au sud de la ville de Tel Aviv, Gazai, un réfugié érythréen arrivé clandestinement en 2010, tient un salon de coiffure depuis deux ans.

« On accueille tout le monde ici… des Israéliens, des Éthiopiens, des Soudanais, des Erythréens… Et j’ai pas mal de clients » et poursuit « En Érythrée, j’avais le même magasin. Et ici, c’est pareil, je travaille comme barbier. Dans cette rue, il y a beaucoup de salons de coiffure, comme celui-là, il y a aussi des petits supermarchés comme vous pouvez le voir, et il y a beaucoup de restaurants qui servent de la nourriture africaine. Je me sens comme en Afrique, car tout le monde me ressemble », explique t-il.

Ali, un jeune soudanais, âgé d’une vingtaine d’années, raconte également son périple et sa vie en Israël.

« J’ai dit que j’étais arrivé en 2008 du Soudan, j’ai fini l’université en 2014, maintenant j’étudie à l’université qui s’appelle Kafar Leor« .

Parfaitement acclimaté, il s’exprime en hébreu, il est arrivé en Israël à l’âge de 14 ans et se félicite de sa vie actuelle.

« On a ici toutes sortes de choses dont ont besoin les Soudanais ou les Érythréens… On a des sacs, des chaussures, des crèmes ou encore des shampoings qui viennent l’Afrique. On a ici cinq ou six restaurants, on mange soudanais, on cuisine soudanais. On va aussi à la station de bus manger de la cuisine israélienne », déclare t-il.

Une vie aisée qu’Ali décrit mais n’omet pas la ségrégation ostensible des Israéliens à l’encontre.

« Les gens en Israël appellent cet endroit Little Africa ( le quartier de Neve Shanaan). Pourquoi? Car ce sont principalement des Africains qui vivent ici, dans le sud de Tel Aviv. Dans ce quartier, nous louons des appartements, nous avons des restaurants, plein de choses qui rappellent l’Afrique. C’est pourquoi les Israéliens appellent cet endroit Little Africa » tout en ajoutant « On croise des Israéliens mais ils ne s’arrêtent pas. Rares sont ceux qui traversent la rue piétonne ».

Malgré la précarité, la solidarité africaine occulte l’impécuniosité présente.

« On se sent ici comme une famille, avec tous les Africains. Regardez autour de vous, tout ressemble à l’Afrique. Même les gens qui viennent d’autres villes comme Ashdod, viennent le vendredi soir dans les restaurants pour manger de la cuisine soudanaise ou érythréenne », dit Ali.

La majorité des migrants africains sont des demandeurs d’asile qui ne peuvent être expulsés.

Selon les chiffres officiels, ils sont près de 45 000 migrants clandestins en Israël dont la moitié vivent à Tel Aviv.

NegroNews

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook