• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] GUADELOUPE: DES MILLIONS D’EUROS DE PERTE POUR LA SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE

[SOCIÉTÉ] GUADELOUPE: DES MILLIONS D’EUROS DE PERTE POUR LA SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE

C’est le montant des pertes cumulés annoncées par  la Société immobilière de la Guadeloupe. Un montant imputé selon la société au retard de livraisons en 2014 sur de nombreux logements pourtant réceptionnés.

Pour la Société immobilière de Guadeloupe, trop c’est trop. Ces dernières années, plusieurs centaines de logements ont subi des retards de livraison faute de branchement au réseau d’eau, d’électricité ou de station d’épuration.

Six millions et demi d’euros. Cette somme astronomique représente le montant des pertes financières accumulées ces trois dernières années par la Sig (Société immobilière de Guadeloupe). Elles correspondent aux loyers non perçus et, pour certaines, aux frais de gardiennage et de remise en état de cinq résidences (voir l’enacdré) dont la date de mise en location a été retardée.
« Au total, cela correspond à 730 logements, précise, exaspéré, Hubert Legeay, directeur général de la Sig. À chaque fois, la date de mise en location est retardée de plusieurs mois, voire années – plus de trois ans pour la résidence Korossol de Port-Louis -, faute de mise en service de l’eau, de l’électrique ou de l’assainissement. Il y a 15 ans, ce genre de phénomène n’existait pas, mais depuis deux à trois ans, rien ne va plus. »
UNE PROCÉDURE JURIDIQUE EN COURS
En cause : les transferts de compétences entre communautés de communes ou d’agglomération et syndicats, entre syndicats et prestataires de services, etc. Résultat : « le manque de communication et de concertation entre le Symeg (Syndicat mixte d’électricité de la Guadeloupe) et EDF, entre la CASBT, la CANBT (1) et la Générale des eaux, et le Siaeag, etc., compliquent tout et ralentissent les exécutions. Lorsque nous demandons des explications, il y a toujours une bonne excuse et chacun se rejette la faute. J’ai l’impression que ces concessionnaires sont là pour une compétence technique, mais plus du tout pour le service public. »
La Sig reconnaît toutefois qu’elle se doit, elle aussi, de balayer devant sa porte. « Nous pouvons nous y prendre plus tôt pour certaines choses, comme pour les demandes de devis, par exemple. »
À ce jour, les cinq résidences en question ont enfin été mises en location et la Sig entame une procédure juridique afin de compenser ses pertes financières. « La justice devra déterminer les responsabilités de chacun afin que nous puissions être dédommagés de ce préjudice » , poursuit le directeur.
En attendant, et dans le but que ces retards ne se reproduisent pas, les bailleurs sociaux, réunis au sein de l’Armos, l’Association régionale des maîtres d’ouvrage sociaux, ont décidé de réunir les différents concessionnaires. « Notre but est de tisser de nouveaux liens et de repartir sur de nouvelles bases » .
(3) Syndicat d’alimentation en eau et d’assainissement de la Guadeloupe.
(1) CASBT : communauté d’agglomération du Sud Basse-Terre ; CANBT : communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre.
Jusqu’à 38 mois de retard
– Résidence Korossol à Port-Louis (157 logements).
Retard cumulé : 38 mois (réseau d’eau à refaire). Perte de loyers : environ 3 millions d’euros. Gardiennage : 120 000 euros. Remise en état : 90 000 euros.
– Résidence Loïc Petit à Capesterre-Belle-Eau (128 logements). Retard cumulé : 7 mois. Perte de loyers : 448 000 euros. Gardiennage : 30 000 euros.
– Résidence Espérance à Morne-à-l’Eau (152 logements). Retard cumulé : 24 mois. Perte de loyers : environ 2 millions d’euros. Gardiennage : 140 000 euros. Remise en état : 239 000 euros.
– Résidence Kribich à Capesterre-Belle-Eau (120 logements) : retard cumulé : 4 mois. Perte de loyers : 240 000 euros.
– Résidence Le Versaillais à Petit-Bourg (174 logements). Retard cumulé : 5 mois. Perte de loyer : 435 000 euros.
Source: http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/economie/retards-de-livraison-la-sig-lance-un-cri-d-alarme-302699.php

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook