• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] ÉTATS-UNIS : UN POLICIER BLANC CONDAMNÉ À 4 ANS DE PRISON POUR L’ARRESTATION ARBITRAIRE D’UN NOIR

[SOCIÉTÉ] ÉTATS-UNIS : UN POLICIER BLANC CONDAMNÉ À 4 ANS DE PRISON POUR L’ARRESTATION ARBITRAIRE D’UN NOIR

Un juge fédéral noir de Brooklyn, William Kuntz, a condamné Michael Daragjati, un policier blanc de New-York, à 57 mois de prison (soit 4 ans et 9 mois de prison) pour avoir arrêté de façon arbitraire Kenrick Gray, un homme noir innocent. Peu de temps après son arrestation sur un faux prétexte, des agents du FBI qui l’avaient mis sur écoute, l’ont entendu répéter un nombre considérable de fois « le mot en N » et surtout se vanter d’avoir « grillé un autre nègre » au téléphone.

Daragjati n’a pas arrangé son cas en affirmant au juge que le mot « nègre » n’avait pas une connotation raciste dans sa bouche mais qu’il utilisait fréquemment ce terme pour qualifier les gens qui ne respectent ni la police, ni les lois. Kuntz lui a répondu qu’il venait d’émettre le pire argument qu’un policier puisse faire.

En avril 2011, le représentant des forces de l’ordre avait arrêté Gray en évoquant une résistance à son arrestation. Le 24 janvier 2012, l’agent avait avoué l’invention de l’histoire et l’absence de cause valable pour inculper le jeune homme noir. Il a finalement plaidé coupable pour violation des droits civiques de Kenrick Gray.

Ce n’est pas la première fois que ce membre de la police âgé de 33 ans commet un acte négrophobe. Par le passé, il avait déjà été poursuivi plusieurs fois pour violation des droits civiques de personnes noires.

[ad#ad-adsente-texte-1]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook