• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] DROGBA, ETO’O ET PIENAAR, AMBASSADEURS CONTRE LE PALUDISME

[SOCIÉTÉ] DROGBA, ETO’O ET PIENAAR, AMBASSADEURS CONTRE LE PALUDISME

L’Ivoirien Didier Drogba, le Camerounais Samuel Eto’o et le Sud-africain Steven Pienaar se mobilisent aux côtés de plusieurs Chefs d’Etats de l’African Leaders Malaria Alliance (ALMA) notamment les Présidents de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, de la Tanzanie Jakaya Kikwete, du Libéria Ellen Johnson Sirleaf, du Burkina Faso Blaise Compaoré et l’Ouganda Yoweri Museveni pour militer contre le paludisme à travers de spots télévisés, d’affiches et de programmes éducatifs qui seront diffusés à travers le continent pendant et après la Coupe d’Afrique 2013.

« J’ai moi-même été victime du paludisme et j’ai pu observer de mes propres yeux les effets dévastateurs que cette maladie peut avoir sur les individus et leurs familles », confie le capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire. « Nous devons faire sortir le paludisme du jeu. Utiliser la popularité du football pour permettre aux populations d’acquérir une plus grande connaissance des méthodes de prévention et de traitement nous permettra à terme de donner un carton rouge au paludisme », espère le Champion d’Unis contre le Paludisme.

« Sur tout le continent africain, les enfants comme les parents portent le football dans leur cœur et dans leur esprit tout comme le paludisme qui tue près de 600,000 personnes, et provoque 174 millions de cas de maladie par an », a fait remarquer le capitaine des Lions Indomptables du Cameroun avant d’ajouter « Nous nous sommes unis pour utiliser la force du football pour combattre le paludisme et nous espérons que nos fans nous rejoignent dans cette lutte. »

Pour l’ex-capitaine des Bafana Bafana, il est « inacceptable que le paludisme tue un enfant chaque minute. Nous pouvons tous faire de petits efforts pour prévenir et guérir cette maladie. Unis nous pouvons vaincre le paludisme. »

« Le paludisme affecte presque tout le monde sur le continent africain, y compris les joueurs de football et les Chefs d’Etats. Tous les yeux sont rivés sur la CAN Orange et ses participants. La CAF et Unis contre le Paludisme s’engagent à utiliser cette plateforme pour communiquer des messages importants qui permettront de venir à bout des décès causés par cette maladie », a ajouté Hicham El Amrani, secrétaire Général de la CAF.

Bien qu’il soit possible de prévenir et de traiter le paludisme, la maladie tue un enfant toutes les 60 secondes en Afrique et coûte au continent un montant minimum estimé à 12 milliards de dollars US, en tenant compte de la perte de productivité et des soins de santé administrés aux malades.

source : afrik11.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook