• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] COMORES : LES DIGNITAIRES MUSULMANS DISENT NON À LA MIXITÉ SUR LA PLAGE

[SOCIÉTÉ] COMORES : LES DIGNITAIRES MUSULMANS DISENT NON À LA MIXITÉ SUR LA PLAGE

Dimanche dernier, les gendarmes sont intervenus pour interdire aux femmes de s’approcher d’une plage publique de Moroni. Ils l’ont fait suite aux plaintes de personnalités musulmanes. Cet acte a révolté des jeunes Comoriens qui dénoncent une atteinte à leur liberté auprès du gouvernement.

Sept associations de la ville ont envoyé une lettre aux ministres de l’Éducation, de l’Intérieur, et au chef de l’Etat Ikililou Dhoinine, exigeant « une réaction rapide » indique l’AFP.

Ce n’est pas la première fois qu’un évènement dans le genre se produit. En 2011 et le 27 mai dernier, les personnalités musulmanes avaient déjà essayé d’interdire la mixité sur la plage. Des jeunes étaient alors entrés dans la principale mosquée de la ville, menaçant de révéler des éléments compromettants sur la vie privée des dignitaires musulmans en question (Dr Mouthar Rachid, ancien ministre, Raouf Mohamed, le maire de la ville etc).

[ad#ad-adsente-texte-3]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video