• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] CES FAMILLES ESCLAVAGISTES QUE LA SOCIÉTÉ RÉUNIONNAISE HONORE

[SOCIÉTÉ] CES FAMILLES ESCLAVAGISTES QUE LA SOCIÉTÉ RÉUNIONNAISE HONORE

Desbassyns , Labourdonnais , leurs descendants et beaucoup d’autres.Ces clans , souvent cités .Ces grosses fortunes , qui occupent le haut du classement à la Réunion.Le tabou est de rigueur dans le pays ,sur le passé esclavagiste de ces familles ,qui jouent encore et toujours un rôle au sein du capitalisme réunionnais.

L’empire financier et immobilier de ces clans , ne s’est pas construit dans l’amour de son prochain . Bien au contraire , c’est l’exploitation de nos ancêtres esclaves , qui ont permis à ces familles d’obtenir ce patrimoine , à l’instar de certains politiciens réunionnais d’aujourd’hui , qui n’hésitent pas à « magouiller » et corrompre pour obtenir des biens. Ces clans là , que la population
surnomme les « gro blan » , ont dans le passé choisis l’esclavage pour faire subsister leurs familles.Leurs ancêtres ont exploité et torturé de nombreux être humains , pour faire fortune et pour qu’aujourd’hui leurs descendants puissent se cacher dans les bois au sein de leur « château » , investissants dans l’immobilier ,l’alcool ou même la grande distribution.

Mahé de Labourdonnais , fût le plus gros importateur d’esclaves africains de tout l’Océan Indien et une belle statut lui ai dédié à St Denis , des rues portent son nom et il est souvent cité comme « bienfaiteur » pour la Réunion.La famille Desbassyns a le droit à un musée qui lui ai dédié , sans doute que la cruauté dont faisait preuve madame Desbassyns envers ses esclaves , ne choque pas pour autant les collectivités et l’état. Quand une esclave accouchait , Madame Desbassyns avait l’habitude de la fouetter pour que « ça aille plus vite ».Sa cruauté était telle , que moi même enfant dans les années 90 , on m’interdisait de citer son nom. La crainte est encore là chez les afro-descendants plus de 150 ans après sa mort. Il ne faut pas non plus négliger le fait que ces familles,
soient fabriquants et propriétaires de grosses marques d’alcool , la grande majorité de ces sociétés familiales furent fondés avant l’abolition. Ces clans tiennent encore les réunionnais à travers la bouteille de Rhum , mais aussi à travers les organismes HLM , en effet dans les ghettos, devinez à qui appartiennent la majorité des terrains sur lesquels sont construites les cités dortoirs ?

A l’abolition , la colonie a refusé de donner des terres à l’esclave en dédommagement et aujourd’hui ses descendants se retrouvent à payer un loyer aux descendants de son maître ! La société coloniale a exercé l’oppression et le tabou totale , sur le passé glorieux des marrons et détruit les vestiges de cette époque . Elle a tût le passé esclavagiste des gros propriétaires et les a présenté comme génie de l’économie , alors que n’importe quel idiot qui avait quelques esclaves , c’est à dire de la main d’oeuvre gratuite exploitable 24h/24 , pouvait aisément fonder un empire financier sur plusieurs générations ! Ces familles de l’élite bourgeoise n’ont pas changé de mentalité depuis (Pourquoi le ferait-elled’ailleurs vu que le business tourne bien ?) Il suffit de noter cette phrase tiré d’un reportage de l’émission Thalassa en 2005 , « Escale à la Réunion  » , une membre de l’élite blanche de la bourgeoisie réunionnaise disait : « Je n’accepterai pas que mon fils épouse une réunionnaise , de toute façon par respect pour sa famille , il ne le ferait pas ! »Quand elle dit réunionnaise , sous-entendez , noire, métisse ou ti blan pauvre. Elle même de part cette phrase odieuse , nie être réunionnaise et n’a même pas envie d’être considéré comme telle .

La négrophobie , le racisme sournois ou déclaré à la Réunion est courant,toutefois plusieurs se dressent contre cette mentalité coloniale qui sévit encore aujourd’hui. Pour construire une nation solide et une identité inébranlable . ON NE PEUT PAS HONORER DES CRIMINELS qui ont exploité , tué , torturé , violé , les ancêtres de la majorité de la population réunionnaise !

Dada Laverdure

Source : L’afro reunionais

http://lafroreunionnais.overblog.com/2013/10/ces-familles-esclavagistes-que-la-soci%C3%A9t%C3%A9-r%C3%A9unionnaise-honore.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook