• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] BRÉSIL : QUAND LES CHEVEUX CRÉPUS SONT PLÉBISCITÉS PAR DES AFRO-FÉMINISTES

[SOCIÉTÉ] BRÉSIL : QUAND LES CHEVEUX CRÉPUS SONT PLÉBISCITÉS PAR DES AFRO-FÉMINISTES

Finis les lissages et les défrisages, place aux cheveux naturels. Pour les afro-féministes du Brésil, cheveux crépus égale conscience noire. Dans ce pays, la plupart des femmes « black » reviennent progressivement à la chevelure afro. Désormais, elles disent non aux cheveux frisés entretenus avec des produits chimiques, nécessitants des frais coûteux et revendiquent leur identité culturelle.

Au Brésil, le mouvement des cheveux naturels prend de l’ampleur. En juillet 2015, la marche des fiertés crépues de Sao Paulo a rassemblé près de 500 femmes. A l’origine de cette manifestation, la bloggeuse Nanda Cury. Selon elle, depuis le lancement de son blog en 2009, de nombreuses femmes aux cheveux lisses ont opté pour des coiffures afros. « Le nombre de femmes qui assument leurs chevelures au naturel a beaucoup augmenté », indique la jeune dame.
Nanda Cury dénonce une sorte de discrimination des cheveux noirs, épais et bouclés au sein de la société brésilienne. Une société très souvent influencée par la chevelure européenne. « Au Brésil, 51 % de la population est noire ou métisse » et « le modèle de beauté, c’est la femme européenne aux cheveux blonds et lisses », précise la bloggeuse.

Du côté de Rio de Janeiro, les salons de coiffure « Beleza Natural » ont été mis en place pour proposer des soins adaptés aux cheveux naturels. La présidente de ces salons, Leila Velez, veut donner une « dimension sociale et psychologique » aux femmes noires. Pour elle, beaucoup d’afro-brésiliennes trouvent moins élégants les cheveux crépus. Ces femmes rejettent leur texture naturelle au profit des cheveux lisses, dit-elle.

Les salons de coiffure « Beleza Natural » comptent près de 90000 clientes chaque mois. En plus des 13 salons de Rio de Janeiro, l’entreprise Beleza dispose également d’une usine de fabrication de produits pour l’entretien de cheveux crépus.

Herika Ouraga pour NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Commentaires

  1. […] [SOCIÉTÉ] BRÉSIL : QUAND LES CHEVEUX CRÉPUS SONT PLÉBISCITÉS PAR DES AFRO-FÉMINISTES […]

Suivez-nous sur Facebook