• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Siya Kolisi : Des quartiers de Soweto à la gloire

Siya Kolisi : Des quartiers de Soweto à la gloire

  • Par Koudhya Gaye
  • 1 Mois
  • SPORT
Longtemps considéré comme un sport des blancs en Afrique du Sud, le rugby passionne aujourd’hui les écoliers noirs de Soweto. Une passion qui s’est accrue à l’approche de la rencontre entre les Springboks de la Sud-Afrique et Red rose de l’Angleterre en finale de la Coupe du monde samedi 2 novembre 2019.
En Afrique du Sud il est rare de voir une classe d’enfants noirs impatient de s’entrainer au rugby. Tanya relate : « Souvenez-vous, il n’y a pas de sport réservé aux Blancs. On peut toujours attraper un ballon de rugby, aller sur un terrain et s’amuser, même si notre communauté ne comprend pas que c’est un sport ouvert à tous. Les générations précédentes sont encore engluées dans le passé. » Soweto n’est pas une terre de rugby. Ici, comme dans la plupart des townships, on serait plutôt ballon rond. « Longtemps, le rugby était joué uniquement par les Blancs en Afrique du Sud. On a grandi dans l’idée que le seul sport joué par les Noirs, c’est le football. C’est pour changer cette mentalité qu’on a créé l’école », explique Chris Litau.
L’équipe nationale de rugby est restée monocolore. En 1995, au lendemain de la fin de l’apartheid, sous l’impulsion de Nelson Mandela, les Springboks traversent la Coupe du monde avec le slogan : « One team, one country » (une équipe, un pays). Mais malgré l’engouement du pays tout entier, seul un joueur noir soulève le trophée : Chester Williams, élevé au rang d’icône nationale. Siya Kolisi est devenu le premier capitaine noir de l’équipe, en 2018. C’est lui qui emmène les Boks en finale face à l’Angleterre après une sacrée performance impeccable au cours de la Coupe du monde.
Il est vrai que les jeunes enfants blancs jouent au rugby sans chaussures en Afrique du Sud, « Ça arrive, c’est vrai », concède Chris Litau. Mais les nôtres sont comme ça parce qu’ils n’ont pas les moyens de faire autrement. »

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook