• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • UN SHOW NETFLIX POUR RACHEL DOLEZAL LA FEMME BLANCHE QUI S’IDENTIFIE COMME NOIRE

UN SHOW NETFLIX POUR RACHEL DOLEZAL LA FEMME BLANCHE QUI S’IDENTIFIE COMME NOIRE


Il y a trois ans, en 2015 Rachel Dolezal aka Nkechi Amare Diallo comme elle s’est renommée etait une figure locale de la lutte pour les droits des Noirs à Spokane (dans l’Etat de Washington), s’est retrouvée au coeur d’une polémique et a été contrainte de démissionner de son poste à la direction la NAACP , la grande organisation pour les droits des Noirs vieille de 106 ans. En effet, ses propres parents, blancs tous les deux, ont révélé la supercherie: Rachel Dolezal n’est pas noire (ou métisse) comme elle le prétend depuis toutes ces années mais 100% caucasienne.

Après cette grosse polémique, Dolezal est devenue la risée du web et de nombreuses personnes réagissent aujourd’hui sur le fait que Netflix donne sa chance à une femme ayant menti sur son identité durant des années.

Cette dernière considère son cas comme le premier cas de trans-racialisme. À l’instar des transgenres se sentant eux, nés dans le mauvais sexe, Rachel Dolezal se sent, elle née dans la mauvaise couleur. Elle se dit noire et elle use de tout les stratagèmes possibles afin d’affirmer son appartenance à la communauté noire. Que ce soit par ces coiffures, ou encore par le bronzage artificiel dont elle use afin de paraître la plus foncée possible.

Netflix qui a été critiqué pour avoir dépensé de l’argent pour promouvoir quelqu’un qui est «frauduleux et problématique» se défend d’avoir versé un sous à Rachel pour ce film. Ce que la concernée confirme sur sa page Facebook.

Dans le documentaire Netflix qui va paraître le 27 avril prochain, on découvrira la vie de Rachel, mais surtout la réaction de son fils Franklin fasse au bad buzz de sa mère.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook