• Accueil
  • >
  • HOMMAGE
  • >
  • SEVERIANO DE HEREDIA, CE NOIR QUI FUT MAIRE DE PARIS

SEVERIANO DE HEREDIA, CE NOIR QUI FUT MAIRE DE PARIS

  • Par Olivier Clyften
  • 4 Mois
  • HOMMAGE

Severiano de Heredia, son nom à première vue n’inspire pas grand-chose. Inutile de fouiller dans les archives de la préfecture de Paris ou ceux de la Mairie de Paris, vous ne risquerez certainement pas de trouver son nom. Encore moins, à côté de lui, le titre de Maire de Paris. Et pourtant, cet afro-descendant cubain, fils d’esclaves affranchis, a donné sa vie pour la France, et a contribué à faire de ce pays ce qu’il est devenu aujourd’hui, du moins partiellement.

Severiano de Heredia a connu un destin épique, une odyssée qui l’a conduit à des fonctions importantes en France, à une époque emprunte au racisme, à l’esclavagisme et autres ségrégations raciales, en tout point bien éloignée de notre temps. Mais pourtant, après sa mort, il va tout simplement être banni de l’histoire de France, rangé dans les oubliettes à cause de la couleur de sa peau. Aujourd’hui, difficile serait de rencontrer un étudiant en histoire ou encore un ancien maire de paris qui vous parlera de Severiano de Heredia qui a pourtant été Maire de Paris (Président du Conseil municipal à l’époque) et même Ministre des Travaux Publics de France. Mais qui est cet homme oublié de l’histoire de France ?

Devoir de mémoire

En 2011, un historien du nom de Paul Estrade, a publié un livre entièrement consacré à cet homme. Son titre : Severiano de Heredia. Ce mulâtre cubain que Paris fut « maire », et la République, ministre. Malheureusement cet ouvrage n’a pas eu l’écho espéré, il est tout simplement passé inaperçu. Cet ouvrage expliquait comment et pourquoi la France avait fait le choix de tirer un trait sur le souvenir de l’un de ses serviteurs. Dans ses colonnes on peut lire :

« Pas de portrait de lui, même pas à l’Hôtel de Ville de Paris qui collectionne, pourtant, portraits et statues de ses anciens maires ; pas de trace de son existence dans la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, ni dans les ouvrages qui évoquent « ces Noirs qui ont fait la France », etc. »

Ce n’est qu’en 2015 , le 5 octobre, que Anne Hidalgo, va sortir des placards Severiano de Heredia, son prédécesseur à la mairie de Paris, en baptisant une rue du nom de cet afro-cubain naturalisé français en 1870.

Présent à cet inauguration, Paul Estrade en a profité pour redire l’injustice que la France a fait subir à l’homme honoré ce jour-là : « Severiano de Heredia a été oublié parce que Noir. Sa tombe refermée, l’ex-ministre est aussitôt mis sous le boisseau dans la patrie qu’il avait choisie et servie de façon admirable. Lui l’étranger né aux colonies, lui, l’étranger descendant d’esclave. La subite dégradation de son image, puis sa disparition totale, ont été la conséquence inéluctable des méfaits du racisme et du colonialisme. La République a été son tremplin, le colonialisme son tombeau. La ville de Paris s’honore de se reconnaître en lui ».

Pour Anne Hidalgo, pour justifier son geste : « Nous sommes là pour sortir de cet oubli coupable. », avant de renchérir : « Cette inauguration est particulièrement adaptée à un moment où notre débat public est occupé par des polémiques qui me semblent indignes de notre modèle de République, à un moment où certains continuent à utiliser le mot race comme une sorte de repoussoir ou comme une manière de trier les gens. »

Severiano de Heredia pas un cas isolé

L’histoire de Severiano de Heredia n’est hélas pas un cas isolé. L’histoire de France n’a pas toujours été faite par les exploits des français eux-mêmes. Durant les périodes de l’esclavage, de nombreux noirs avaient été déportés vers le Vieux Monde. Les esclaves pour gagner leur liberté devaient se battre ou mourir pour la « patrie », pour la France. Durant la période des Grandes Guerres, plusieurs africains en l’occurrence, se sont battus pour cette même « patrie » qui en réalité n’était pas la leur. Parmi ces « héros » sacrifiés, certains ont tout simplement été oubliés, à l’image de Severiano de Heredia. La plupart, à cause de leur couleur de peau.
Il est bien différent aujourd’hui. Les temps semblent avoir changés. On peut voir des noirs devenir députés en France, ministres de la République, siéger à l’Académie, ou encore être maires. Mieux encore, le monde a connu un président américain noir. Mais, force est de constater que le racisme et les discriminations faites sur les races, n’ont malheureusement pas disparus des esprits de certaines gens. Les populations afro-descendantes sont toujours sujettes à toutes sortes d’exactions que ce soit en France ou partout ailleurs en Europe et aux Etats-Unis, exactions souvent liées au racisme anti-noir.

Quelques dates qui pourraient nous aider à connaître Severiano de Heredia

Severiano de Heredia, maire « noir » de la ville de Paris en 1879, ministre des travaux publics de France en 1881.

• 8 novembre 1836 : Naissance à Cuba de parents noirs, esclaves affranchis ;
• 1846 : Arrivée en France. Envoyé par son parrain ;
• 1855 : Il reçoit le grand prix d’honneur du lycée Louis-le-Grand de Paris ;
• 28 septembre 1870 : Entre au conseil municipal de Paris pour le quartier de Ternes (17e arrondissement)
• 1879 : Il devient Président du Conseil Municipal de Paris, âgé de 42 ans (équivalent du maire aujourd’hui, NDLR) ;
• 1881 : Il entre à la chambre des députés ;
• 30 mai 1887 : Devient ministre des travaux publics(ministère au sein duquel il lutta pour réduire la journée de travail en usine à 10 heures pour les enfants de moins de douze ans) ;
• 12 février 1901 : Il meurt à son domicile rue de Courcelles après avoir consacré les dernières années de sa vie à la littérature.

 

 

Des histoires comme celles de Severiano de Heredia, il y en a des tas. Il serait utile, que les gens s’y intéressent enfin. La réhabilitation de Severiano de Heredia ne pourrait que profiter à la France.

NegroNews avec POSITIVR

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook