Sergueï Lavrov veut conquérir l’Afrique

Qui est Sergueï Lavrov ?

Lavrov est un diplomate et homme politique russe, membre du parti Russie unie. Il est ministre des Affaires étrangères depuis 2004

Le ministre russe des Affaires étrangères entame cette semaine une tournée de cinq pays en Afrique. Sergei Lavrov s’arrêtera en Angola, en Namibie, au Mozambique, au Zimbabwe et en Ethiopie au cours des cinq prochains jours.

Sergueï Lavrov a déclaré dans une interview pour « Journal Hommes d’Afrique » que sa visite en Afrique subsaharienne vise à établir des liens avec les 5 pays qu’il visitera. Il a indiqué que la visite viserait de nouvelles directions dans le domaine commercial, économique, scientifique, humanitaire et autres. M. Lavrov a déclaré qu’il attendait avec intérêt un échange de vues sur un large éventail de questions mondiales et régionales. Ils comprennent la lutte contre le terrorisme et la résolution des crises, notamment dans la région du Sahara et du Sahel, dans la Corne de l’Afrique et dans la région des Grands Lacs.

Lavrov a noté que les relations entre la Russie et de nombreuses nations africaines sont amicales et tournées vers l’avenir. Depuis 2016, la Russie considère l’Afrique comme une priorité tant sur le plan politique qu’économique. Le chiffre d’affaires de la Russie avec l’Afrique subsaharienne en 2017 s’élevait à 3,6 milliards de dollars. Lavrov est en visite en Ethiopie la même semaine que le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Il est probable que M. Lavrov discutera de la situation politique en Éthiopie avec les responsables du pays où l’état d’urgence a été déclaré le 16 février.

La question qu’on se pose, pourquoi maintenant ? Pourquoi, alors toutes les puissances se tournent vers l’Afrique ? N’est ce pas une occasion pour les puissances africaines de décider pour l’économie de demain car le moteur économique mondial se tourne vers l’Afrique ? N’est ce pas le moment de décider désormais les prix des matières premières ? Discuter et négocier ses propres contrats ?

L’Afrique attend beaucoup de ses leaders pour changer la donne. Toutes ces questions resteront sans réponse de notre part, mais, nous comptons suivre l’affaire de très près.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook