• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • SERGE IBAKA RÉPOND AUX DOUTES SUR SON ÂGE !

SERGE IBAKA RÉPOND AUX DOUTES SUR SON ÂGE !

  • Par 1oo312ksa
  • 3 Mois
  • SPORT

L’age officiel ! Voilà un sujet qui revient souvent dans le milieu sportif, dès lors qu’un athlète est né sur le continent africain. À croire que le médias et l’opinion occidentale pensent qu’en Afrique, il n’existe aucune compétence pour établir des actes de naissance, et que l’administration y est totalement désorganisée. On est d’accord, que dans le continent la corruption sévit à tous les niveaux de l’administration, mais cette pratique n’est pas propre à l’Afrique puisqu’on la vit également en occident, et ce, au plus haut sommet de l’État.

Qu’ils soient brésilien, italien, français, l’âge des sportifs d’origine africaine pose toujours problème, au point où on évoque désormais un « age officiel », parlant d’eux. Plus récemment encore, c’est l’age de Serge Ibaka qui a fait l’objet de rumeurs. Des rumeurs qui ont été rapportées par ESPN. Un journaliste de la chaîne expliquait que les doutes que nourrissent les équipes de NBA sur l’age de l’ailier fort. Pour ses coéquipiers, l’international espagnol aurait plus que 27 ans, il serait plus vieux que ça. Le basketteur a souhaité réagir sur toutes les rumeurs qui circulent sur lui.

« Je suis fier d’où je viens et de mon héritage. Je suis aussi très fier de tout le dur boulot que j’ai fourni pour arriver où j’en suis en tant que joueur de basket. Je suis très déçu par la minorité de la société qui propage des rumeurs et crée des infos basées sur des stéréotypes sans avoir de preuve. A ce jour il y a encore des préjudices basés sur votre origine, et en tant qu’Africain, parfois nous devons prendre position. Je suis né dans la capitale de la République du Congo, Brazzaville. Une ville où la population est de plus d’un million d’habitants. Une ville avec des hôpitaux, un registre d’état civil et une administration. Je suis né dans une famille aimante, attentionnée et unie. Je ne suis pas né dans la jungle. Je sais que nous vivons dans un monde où les infos et les rumeurs se répandent très vite, et je pense que les médias devraient prendre leurs responsabilités au sérieux lorsqu’ils parlent de sujets qui pourraient blesser les gens. Je sais qui je suis et d’où je viens, tout comme les gens qui me connaissent vraiment. Je suis triste parce que beaucoup de gens vont lire cette rumeur et avoir une fausse impression qui ne partira jamais, alors qu’ils ne liront peut-être pas ce que j’écris maintenant. Ce qui est sûr, c’est que quoi qu’il arrive, personne ne pourra m’enlever ma fierté de mes origines et mon amour pour le basket. »

Que ceux qui aient des oreilles pour entendre, entendent.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook