SAYBIE, LE BÉBÉ LE PLUS PETIT AU MONDE

Un hôpital de San Diego, en Californie,  a révélé mercredi la naissance d’une fillette considérée comme étant le plus petit des bébés prématurés vivants, puisqu’elle ne pesait que 245 grammes à sa venue au monde en décembre. Une césarienne pratiquée à la 23è semaine de grossesse avait été nécessaire et le bébé est sorti de l’hôpital après cinq mois de soins.

Le bébé miracle

C’est un petit miracle qui s’est produit en Californie il y a cinq mois. On l’a appris le 30 mai par le biais d’un communiqué de l’hôpital Sharp Mary Birch de San Diego, où est née la petite Saybie (son surnom) qui ne pesait que 245 grammes. Le plus petit bébé né vivant et sans atteinte grave, selon le « Registre des plus petits bébés » tenu par l’université de l’Iowa.

« C’était un joyeux nourrisson de 5 livres (2,3 kg environ), en bonne santé », souligne l’hôpital. Le bébé était né en décembre dernier à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse. Et pesait alors moins qu’une plaquette de beurre.

Les médecins ont dit à son père après la naissance qu’il aurait environ une heure avec sa fille avant le décès de celle-ci. « Mais cette heure s’est transformée en deux heures, qui se sont transformées en une journée, qui s’est transformée en une semaine », a déclaré la mère dans une vidéo publiée par l’hôpital Sharp Mary Birch pour les femmes et les nouveau-nés.

Plus de cinq mois se sont écoulés et elle est rentrée à la maison en bonne santé avec un poids de 2 kg. La famille du bébé a donné la permission de partager l’histoire, mais a voulu rester anonyme, a déclaré l’hôpital. Ils ont autorisé leur fille à porter le nom que ses infirmières lui ont donné : « Saybie ».

« Minuscule, mais puissante »

Le Dr Edward Bell, professeur de pédiatrie à l’Université de l’Iowa, a déclaré que Saybie avait le plus bas poids médicalement confirmé à la naissance soumis au registre. Mais « nous ne pouvons pas exclure des nourrissons même plus petits qui n’ont pas été signalés au registre », a-t-il déclaré dans un courriel adressé à The Associated Press. L’hôpital a déclaré que la jeune fille pesait officiellement 7 grammes de moins que le précédent bébé, né en Allemagne en 2015.

Dans la vidéo produite par l’hôpital, la mère a décrit la naissance comme le jour le plus effrayant de sa vie. Elle a dit qu’elle avait été emmenée à l’hôpital après s’être sentie moins bien et qu’on lui avait dit qu’elle souffrait de pré-éclampsie, une maladie grave provoquant une montée en flèche de la pression artérielle et que le bébé devait accoucher rapidement.

« Je n’arrêtais pas de leur dire qu’elle ne survivrait pas, elle n’a que 23 semaines », a déclaré la mère. Mais elle l’a fait. La petite fille a lentement pris du poids dans l’unité de soins intensifs néonatals. Une inscription en rose près de son berceau indiquait « Minuscule, mais puissante ». D’autres signes suivaient son poids et l’encourageaient alors que la fille, dont le poids à la naissance comparé à celui d’un hamster, avait augmenté au fil des mois.

« On pouvait à peine la voir dans le lit »

En tant que micro-prématurée, la fillette est un bébé né avant 28 semaines de gestation. Les micro-prématurés peuvent avoir des problèmes de vision et d’audition, des problèmes de développement et une foule d’autres complications.

« On pouvait à peine la voir dans le lit, elle était si petite », a déclaré l’infirmière Emma Wiest dans la vidéo. On y voit des photos de Saybie portant un nœud menthe à pois blancs qui lui recouvrait toute la tête, ses yeux minuscules scrutant dessous. Les infirmières lui ont mis un petit bonnet de graduation quand elle a quitté l’unité.

Beaucoup ne survivent pas la première année, a déclaré Michelle Kling de la ‘’March of Dimes”, une organisation à but non-lucratif qui œuvre pour améliorer la santé des mères et des bébés. Jusqu’à présent, Saybie a défié tous les pronostics. « C’est un miracle, c’est certain », a déclaré Kim Norby, une autre infirmière présentée dans la vidéo.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook