LES RYTHMES DU GWO KA

Les 7 rythmes du Gwo Ka

Le Toumblack : joie, danse avec le ventre,coup de rein sec (Toumblack )

Le Tumblack chiré peut commencer avec un kaladja, danse de déchirement très vif. Le « Toumblack », est un rythme, il exprime la joie. Il se joue généralement après une journée de travail, de coup de main pour exalter le contentement, la satisfaction était telle que ce simple « toumblack » devient un «toumblack chiré » (déchiré), les paroles de chacune de ces danses envoient un message bien précis.

Le Mendé : Défilé Carnaval, « bodé ». ( Mindé )

Le « Mendé », traduit aussi le contentement mais pour un plus grand amusement comme le carnaval ou pour un « bodé »
En Sierra Léone en Afrique, un peuple s’appelle Mandé et joue d’ailleurs le même Mendé que nous avons en Guadeloupe avec le même sens.

Le Padjambel : Rassemblement

Le « Padjambel » exprime d’une part l’idée du rassemblement, de solidarité et d’autre part, la danse qui marque ainsi la lutte, cette danse est plus difficile que le « Toumblack ». A l’époque deux types de soirées : le « Paguianbel » donc et le « Bamboula » qu’on trouvait encore dans les programmes de fêtes communales. Le « Bamboula » était aussi un instrument africain, réservé à une région déterminée et quand toutes les régions se rassemblaient le « Bamboula » devenait un « Paguianbel », et quand le rassemblement devient encore plus important, on l’appelle un « Gwandjanbel »

……

La suite sur le site et écoute des rythmes sur le site d’ATOUKAhttp://www.atouka.net/index.php?id=19

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook