LE RWANDA S’OUVRE AU MONDE EN SUPPRIMANT LES VISAS

Après avoir supprimé les visas pour les ressortissants des pays Africains, le Rwanda a décidé d’aller plus en avant dans le sens de l’ouverture. Dès janvier 2018, plus aucun voyageur, quelle que soit sa provenance, n’aura besoin de visas pour franchir les frontières du pays de Paul Kagamé. Ce petit Etat des Grands lacs devient ainsi le pays le plus ouvert au monde.

Cette décision intervient après celle prise par les autorités de Kigali d’exempter de visa dans le cadre de la réciprocité les ressortissants de la République centrafricaine, du Tchad, du Bénin, du Sénégal, de la Guinée, du Ghana, de l’Indonésie, de Haïti ,des Seychelles et de Sao Tomé et Principe. Les ressortissants des pays de la communauté est-africaine, de la République démocratique du Congo et des états de l’Afrique orientale et australe, n’auront pas besoin de visa pour séjourner sur le sol rwandais sur une période ne dépassant pas trois mois.

L’année dernière, le Rwanda a accueilli sur son sol 3 millions d’Africains pour une durée de moins de trois mois et le pays a accordé 10.000 visas pour ceux souhaitant s’installer pour une durée dépassant trois mois. Le Rwanda s’est imposé au fil des années comme un pilier de la libre circulation des personnes et des biens. Sur le continent, il a été le premier à supprimer les visas pour les voyageurs, une entreprise qui s’inscrit dans l’agenda de l’Union africaine.

Il ne reste qu’à espérer que la mesure prise ce 16 novembre par le chef de l’Etat, impulse une dynamique qui va forcer la main d’autres Etats d’Afrique et du monde, vers plus d’ouverture des frontières.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook