LE RWANDA: UN PAYS FÉMINISTE

« La femme rwandaise telle qu’elle s’inscrit aujourd’hui dans l’évolution économique du Rwanda arrive à allier parfaitement tradition et modernité. Elle est la garante de la transmission culturelle rwandaise et je la trouve très courageuse.« 

Sonia Rolland raconte le destin des femmes rwandaises et comment elles ont œuvré à reconstruire le pays après le génocide.

En effet,64% des députés rwandais sont des femmes, en faisant le Parlement le plus féminin du monde.Sur les 80 sièges que compte le Parlement rwandais, 51 sont occupés par des femmes. Depuis 2008, c’est le Rwanda  qui est à la première position dans le classement mondial de l’IPU (Union Interparlementaire) des femmes dans les parlements nationaux.

Sonia Rolland est allée à la rencontre de celles qui font le pays, que cela soit dans les affaires, comme la culture du café ou les nouvelles technologiques, la mode ou la politique.

Diffusé à l’occasion de la Journée internationale des femmes, les documentaire «Femmes du Rwanda» montre l’évolution d’un pays en avance sur une majorité et qui s’est relevé après le drame qui l’a touché en 1994.

 «On peut comprendre l’évolution du Rwanda en grande partie grâce à leur combat à elles»

Pour autant, les hommes n’y sont pas exclus :

« L’homme y partage le pouvoir avec beaucoup de naturel, il ne sent pas exclu, au contraire, il prend la parole pour les femmes et c’est assez inédit en Afrique. »

« Cette arrivée au pouvoir s’est faite de manière « très naturelle » explique l’ancienne Miss France, « parce que déjà on avait besoin d’elles pour reconstruire la pays mais aussi parce qu’il y a eu une volonté politique, très ferme ». Depuis 2003, la constitution rwandaise exige qu’au moins 30% des postes dans les instances de l’État soient tenus par des femmes. »

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook