ROCH KABORÉ FAVORABLE À L’ABANDON DU FCFA

Dans le cadre de la lutte contre le FCFA, dont l’ONG Urgences Panafricanistes mène un âpre combat, une voix de plus s’élève, après celle du président français François Hollande. En effet à sa sortie d’une audience avec le président de la Cote d’Ivoire M. Alassane Dramane Ouattara, François Hollande avait confié dans un communiqué son ouverture à toutes les propositions concernant le FCFA. Ce communiqué disait : « En prévision de la réunion des ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril à Abidjan, François HOLLANDE a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les États membres de la zone pourraient formuler à cette occasion. » Le président français n’avait pas manqué de mentionner que « cette monnaie et cette zone appartenaient aux pays qui la composent. »

Vendredi 17 mars dernier, Roch Marc Christian Kaboré c’est exprimé s’exprimait en marge de la clôture du cinquième Forum international Afrique Développement à Casablanca (Maroc), a déclaré, au sujet de l’adoption d’une nouvelle monnaie par les Etats-membres de la CEDEAO: «Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020. Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme (..) C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie qui permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’euro.» À noter que les 15 pays de la CEDEAO, s’était déjà prononcé la question : l’idée l’adoption d’une monnaie unique et commune dans l’espace sous régional de l’Afrique de Ouest. Le président burkinabé, appelle cette fois-ci à une accélération de la cadence. Vivement qu’on s’en débarrasse !
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video