• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Robert F. Smith, ce milliardaire discret qui a la main sur le cœur

Robert F. Smith, ce milliardaire discret qui a la main sur le cœur

En mai dernier, il a fait parler de lui en annonçant qu’il couvrirait la totalité de la dette scolaire qu’avaient contractée plusieurs jeunes américains. Le don de 34 millions de dollars de Robert F. Smith pour rembourser des prêts étudiants pour une classe entière d’un collège a été inspiré par un acte de philanthropie beaucoup plus modeste, dont il a été témoin dans son enfance. Le 16 octobre, le milliardaire a accepté la Médaille de philanthropie Carnegie pour son don. Dans son discours de remerciement, Smith a expliqué le rôle que ses parents avaient joué dans la décision.

L’exemple des parents

« J’ai vu mes parents exposer chaque jour une forme de philanthropie », a déclaré Smith lors de la cérémonie qui s’est tenue au bâtiment Schwarzman de la New York Public Library. « Ma mère a écrit un chèque de 25 dollars par mois au United Negro College Fund pendant plus de 50 ans ».

Le United Negro College Fund est une organisation à but non-lucratif qui propose des programmes éducatifs et des bourses aux étudiants afro-américains. Selon  le milliardaire, l’éducation était une priorité dans la maison de son enfance, à Denver, au Colorado. Ses étaient des enseignants, qui ont tous deux obtenu leur doctorat et sont devenus directeurs, selon une biographie de Smith fournie par la Carnegie Corporation. Smith a également qualifié son père de philanthrope pour son travail bénévole au YMCA local.

À 56 ans, le discret milliardaire a fait les gros titres en 2019 pour des dons axés sur l’éducation. En mai dernier, il a fait la une des journaux en annonçant le cadeau lors de son discours devant la classe de 2019 du Morehouse College. « Ma famille va créer une subvention pour éliminer vos prêts d’études », a déclaré M. Smith aux diplômés lors de la cérémonie. « Vous, les grands hommes de Morehouse, n’êtes liés que par les limites de votre conviction et de votre créativité ». En septembre, Smith élargit le don pour inclure tous les prêts en cours dus par les parents des diplômés.

Une philanthropie reconnue

« Je suis la première génération de ma famille à avoir tous mes droits en Amérique », a déclaré Smith à la cérémonie d’octobre, « et quand j’y réfléchis, je prends cette responsabilité au sérieux, d’apporter toute l’éducation, le dévouement et les efforts créer dans ce monde, dans cette structure économique, une opportunité que je pourrai ensuite pénétrer dans le tissu philanthropique pour faire ce que je pense est la chose la plus importante sur cette planète, qui consiste à libérer l’esprit humain ».

Le cadeau de Smith à Morehouse était loin d’être sa première œuvre philanthropique. Selon la Carnegie Corporation, il a fait le plus gros don privé au musée d’histoire et de culture afro-américaine du Smithsonian et sa fondation Fund II a parrainé le projet 1619 du New York Times, qui enquêtait sur les débuts de l’esclavage américain. Robert F. Smith est le président et chef de la direction de la société de capital-investissement basée au Texas, Vista Equity Partners. Il a une valeur nette de 6,08 milliards de dollars, selon l’indice Bloomberg Billionaires.

La Médaille philanthropique Carnegie est décernée tous les deux ans à des philanthropes influents par les organisations à but non-lucratif fondées par Andrew Carnegie, a annoncé l’organisation dans un communiqué de presse.

Smith n’était pas le seul médaillé à citer parmi ses inspirations les contributions charitables d’Américains ordinaires. « Nous entendons beaucoup parler de haine et d’intolérance de nos jours », a déclaré la philanthrope milliardaire Marie-Josée Kravis, « mais chaque jour, des millions et des millions d’Américains de tout le pays vivent et défendent la définition de la philanthropie, l’amour de l’humanité et Je les remercie profondément ».

Awa TRAORE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook