RIXE À PARIS : UN PHÉNOMÈNE INQUIÉTANT

Les violences qui minent les rivalités entre les bandes dans la banlieue parisienne deviennent de plus en plus inquiétantes. Le phénomène de rixe augmente à un rythme préoccupant entre bandes de jeunes. Ces rixes concernent tout Paris et des adolescents de plus en plus jeunes, avec une place importante pour des ados qui ont entre 13 et 15 ans. Une star du rap français Mohamed Sylla âgé de 24 ans , connue sous le nom de MHD est impliquée dans une histoire de rixe tragique qui a occasionné le meurtre de Loic, un jeune homme de 23 ans.

Le phénomène de rixe prend de l’ampleur

Une histoire qu’on pourrait qualifier de banale est suffisante pour déclencher les hostilités entre bandes rivales et aboutir à une rixe. En 2016, 250 rixes ont été recensées à Paris, huit jeunes ont perdu la vie. Les violences liées à ces rixes prennent de plus en plus de l’ampleur et les réseaux sociaux participent d’une manière ou d’une autre à ce phénomène dans les quartiers, collèges, lycées ou villes. En octobre dernier quelques insultes échangées sur Snapchat, un réseau social prisé des adolescents ont suffi pour déclencher une bagarre entre bandes rivales aux Lilas, près de Paris qui a occasionné la mort d’un adolescent de 13 ans.

Loïc Kamtchouang, perds la vie dans une rixe

Le vendredi 6 juillet 2018, une rixe se produisait à la rue Saint-Maur à Paris. Un jeune homme y perdait la vie, poignardé à plusieurs reprises par une bande de copains. Loïc Kamtchouang, la victime, était d’origine camerounaise, âgé seulement de 23 ans, il perd la vie dans la nuit du 5 au 6 Juillet dernier. Sans abri, le jeune homme qui vivait dans un parking à Paris rencontre la mort parce qu’il était au mauvais endroit au mauvais moment.

Le déroulement des faits

Au environ de 2 h 50, le jeune Loïc K, seul occupant de la chaussée est percuté à vive allure par une berline noire mat. Il est propulsé au sol, des coups-de-poing et de poignards suivent. Un homme traverse son corps et continu les coups-de-poing et de poignard sur un corps déjà affaibli comme l’on peut voir sur la vidéo de caméra de surveillance. C’est au tour d’un des complices du massacre de venir tirer le corps inerte vers le trottoir. Loïc K. décède à l’arrivée des sapeurs-pompiers à 3 h 34. Près de sa dépouille, un couteau et une batte de base-ball sont retrouvés. Le jeune homme a succombé à 22 plaies provoquées par les coups de couteau, le coup fatal est celui reçu à la cuisse gauche.

Une rixe tragique qui implique MHD

Les enquêtes de la police révèlent que la voiture Mercedes du chanteur MHD aurait été utilisée par les agresseurs du jeune homme pour prendre la fuite. Le rappeur a été arrêté et placé sous contrôle judiciaire. MHD reconnaît avoir utilisée la Mercedes le même soir, mais pas au moment du meurtre :‘’ma berline est à la disposition de tout le monde, elle est toujours garée aux Chaufourniers près d’un bar-tabac.’’, explique-t-il.
Il faut noter que la voiture a été retrouvée brûlée le lendemain de la rixe dans le XIXe sans aucune explication de la part du rappeur.

Le rappeur démentirait tous les faits qui lui sont reprochés : en plus de la voiture, la vidéo montre une personne avec les cheveux dorés la même coiffure qu’on retrouve chez le rappeur ‘’On est plus de vingt à la cité à avoir une teinture blonde’ ’conteste-t-il.

Des éléments troublants et qui compromettent le rappeur existent effectivement, une tenue Puma portée par MHD lors d’un shooting par exemple, toujours dans l’optique de prouver son innocence, il explique qu’il reçoit plusieurs colis de vêtements chaque semaine qu’il redistribue aux gens de son quartier :’’ J’ouvre mon coffre, soit c’est moi qui donne, soit les gens se servent directement.’’, ajoute-t-il.

Son avocate Me Elise Arfi a déclaré à l’AFP que son client n’a ‘’jamais été impliqué dans des conflits entre bandes rivales’’, elle ajoute que : « Son client, MHD reste à la disposition de la justice pour expliquer les circonstances dans lesquelles son véhicule avait pu être utilisé ».

Bien vrai que les enquêteurs ne disposent d’aucune preuve scientifique ou technique le rappeur MHD n’est pas encore innocenté et risque 30 ans de réclusion criminelle, des interdictions supplémentaires comme celle de détention d’armes ou de conduite de véhicule si les faits qui lui sont reprochés sont avérés.

KHOUDIA GAYE

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook