COMMENT LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE PEUT TRANSFORMER L’AFRIQUE

Ces dernières années, le président ougandais Yoweri Museveni et le président sud-africain Cyril Ramaphosa, ont appelés à encourager la révolution numérique sur tout le continent. Et pour cause, cette révolution pourrait être l’unique opportunité pour le continent d’émerger et de devenir ainsi une puissance incontournable.

De fait, il faut reconnaitre que face à l’immensité du continent et aux innombrables défis qui se posent pour l’Afrique, le numérique peut représenter une opportunité en or à même de permettre de sortir l’ornière et ceci sur bien d’aspects.

Selon un spécialiste, le nouvel accès sans précédent aux soins de santé, à l’éducation, à la vente au détail, aux opportunités entrepreneuriales, et même aux conseils juridiques et autres services professionnels qui peuvent être lancés via les réseaux numériques, peut bénéficier d’une pénétration accrue des premiers adoptants en étant simplement le premier du genre à être disponible.

Miser sur l’innovation et une forte connectivité

De plus en plus de jeunes entrepreneurs africains font preuve d’autant d’innovation que leurs homologues du monde entier, qu’il s’agisse de cinéastes, de joueurs vidéo, d’inventeurs ou de scientifiques. Les Etats devraient garantir une plus forte connectivité afin de permettre à leurs citoyens une meilleure interconnexion et donc une présence sur le marché mondial afin de faire parvenir leurs idées, produits et services à n’importe quel client potentiel du monde entier. Cela leur permet également de découvrir tout un univers de nouvelles options de divertissement, de la roulette en ligne aux films en diffusion en continu en passant par les actualités en ligne. Ceci pourrait aboutir à une meilleure connaissance globale et à une transformation radicale d’un secteur nombre de secteur vitaux.

Booster l’éducation

L’éducation numérique pourra être un moyen d’améliorer le niveau de beaucoup de personnes de manière rentable, avec des programmes allant de l’école primaire à l’enseignement supérieur, y compris l’éducation des adultes. Car sur le continent, les budgets alloués à l’éducation ne sont pas conséquents, mais aussi le secteur est confronté à d’énormes défis en termes de distance, d’infrastructures, de compétences et de matériels.

Transformer l’agriculture

Qu’il s’agisse d’éduquer et d’informer les agriculteurs sur les menaces liées aux cultures ou aux conditions météorologiques, de permettre aux petits agriculteurs d’Afrique de l’Est de louer un tracteur via leur smartphone, de permettre aux petites coopératives agricoles de choisir entre plusieurs marchés et donc d’avoir un pouvoir de négociation, et une myriade d’autres possibilités encore inattendues ce que le numérique peut apporter à l’agriculture est énorme. Il ne faut pas perdre de vue le fait que le continent est le dernier grand réservoir de terres tempérées non cultivées, dans un monde de plus en plus affamé et que l’agriculture représente 60% de l’emploi en Afrique subsaharienne.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook