• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • RDC : TSHISEKEDI PROCLAMÉ VAINQUEUR PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE

RDC : TSHISEKEDI PROCLAMÉ VAINQUEUR PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE

La Cour constitutionnelle congolaise a statué, ce samedi soir, lors d’une audience sur les résultats définitifs de la présidentielle du 30 décembre et a confirmé la victoire de Félix Tshisekedi.
Selon cette cour, Félix Tshisekedi a remporté le scrutin Avec plus de 38 % des voix, devant l’opposant Martin Fayulu, et le candidat de la majorité Emmanuel Ramazani Shadary.
Une délégation de l’Union africaine est notamment attendue lundi à Kinshasa, alors que plusieurs chefs d’Etat africains avaient demandé jeudi à la Cour constitutionnelle congolaise de suspendre la proclamation des résultats.
La Cour considère la demande de correction des résultats demandée par la Dynamique de l’opposition et Martin Fayulu comme recevable, mais « non-fondée faute de preuves ». Les juges estiment que la demande de recomptage des voix est exceptionnelle, que la demande est « absurde » et que la « demanderesse » n’a donc apporté aucune preuve. « Seule la Céni a produit des résultats authentiques et sincères », a assuré le juge constitutionnel Noël Kilomba.
La requête relative à l’annulation du vote pour la présidentielle à Beni et Butembo est considérée comme « recevable, mais non fondée », car « cas de force majeure » du fait de la résurgence du virus Ebola.
« La Cour constitutionnelle a ainsi délibéré et statué » sur les requêtes de la Dynamique de l’opposition, affirme le juge Kilomba, dans un arrêt « irrévocable ».
Les juges de la Cour constitutionnelle ont jugé comme non-fondés tous les arguments de l’opposant. La compilation des résultats n’aurait pas été terminée et tous les procès-verbaux signés au niveau des centres locaux de compilation des résultats. Là-dessus, comme pour toutes les autres demandes, la Cour constitutionnelle a juré que la commission électorale lui avait fourni tous les documents nécessaires, des procès-verbaux de résultats à tous les niveaux, y compris les plis, bulletins et PV de tous les bureaux de vote.
Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement congolais, a quant à lui rappelé hier l’indépendance de la Cour constitutionnelle dont le devoir est de proclamer les résultats dans les délais légaux. Il a néanmoins assuré qu’un bon accueil serait fait à la délégation de l’Union africaine lundi, dont les marges de manœuvre sont désormais sérieusement limitées.

 
Marie Yvonne Akre

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook